Souvenirs de jeunesse – Mes quatorze ans et ma sœu

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Souvenirs de jeunesse – Mes quatorze ans et ma sœuAvertissement : cette histoire se déroule ne quatre épisodes.Nous étions au mois de juillet et je venais de passer avec succès mon certificat d’études primaires. J’étais heureux et ma famille aussi, pensez vous j’étais le premier « diplômé ». J’avais six sœurs et quatre frères. Mes sœurs aînées étaient plus âgées que moi…. Celle qui occupe mon esprit a 24 ans. Elle est mince avec de petits seins et un cul bien proportionné. Brune avec les cheveux cours et un visage d’ange. Elle se nomme Lucie.Lucie et une autre de mes sœurs travaillent et vivent à Angoulême en Charente. Toutes les deux travaillent dans une clinique privée.Pour me récompenser, elles m’invitent à passer une quinzaine de jours dans leur maison. Il ne m’en faut pas plus pour être heureux.JOUR 1Me voilà donc dans une chambre située au second étage, mes sœurs étant au premier. Jusque la rien de bien remarquable. Tous les jours, je regarde par la fenêtre le petit jardin clos avec un petit coin de pelouse. Et un matin, je vois Lucie étendre du petit linge : culottes et soutiens gorge. Elle me voit et me fait un signe de descendre. Ce que fais aussitôt. « Le ciel est bien bas, il risque de pleuvoir. Je vais au travail. Si tu vois qu’il commence à pleuvoir est ce que tu pourrais ramasser le linge s’il te plaît ? »« Oui, je ne croit pas que vais sortir »« Tu vas faire quoi ? »« Lire et écouter de la musique »Nous rentrons, mais déjà dans ma tête tourne des idées que je n’aurais jamais imaginé.Elle me donne toutes les directives pour mon déjeuner et me précise qu’elle sera là après 18 heures mon autre sœur ne rentrera pas car elle a un fiancé…..Me voilà seul pour la journée. Le soleil est réapparu. Je vais faire un tour en ville. En rentrant, je vais dans le jardin pour voir si le linge est sec. C’est sec. Je regarde les dessous de ma sœur, il y a du rouge, du rose et du bleu ciel. Le rouge m’attire. Je décroche la culotte rouge à dentelle et la sens. Odeur de lessive. J’ai un début d’érection. Je décroche le soutien gorge assorti et monte dans ma chambre. Je me déshabille. Nu comme un ver devant la glace de l’armoire, je frotte le slip rouge sur ma bite. L’excitation est au plus fort. J’enfile le soutien gorge et passe la culotte. Ma bite et mes couilles dépassent de partout. Je me masturbe. Et le premier jus commence à couler sur la culotte… Catastrophe ! J’enlève tout et me précipite au WC pour essuyer la culotte. Ouf ! Pas de marque.Je me rhabille promptement et descend étendre slip et soutien avec les autres.Lorsque ma sœur rentre, elle va directement chercher ses sous vêtements sur le fil d’étendage.Elle ne remarque rien. Tant mieux pour moi.Elle se met en short et large corsage. Maintenant, j’essaie d’apercevoir son intimité en permanence.Ses moindres faits et gestes sont épiés. Et de temps en temps, je vois un bout de culotte ou de soutien gorge, et je fantasme.Tout cela dure quatre jours.Le week-end arrivant, elle me dit que nous serons seul car mon autre sœur part en voyage avec son mec. Tant mieux.Nous allons faire des courses ensembles, des ballades aussi.Le soleil est de la partie. Nous décidons de nous mettre sur la pelouse, elle pour prendre le soleil et moi pour lire.Elle a mis hatay escort un petit bikini vert pomme qui ne cache que le strict nécessaire. Elle s’allonge sur le dos sur une serviette de plage. Moi, je suis assis à côté d’elle pour lire. Je mate son cul, juste recouvert de son morceau de tissu. Début d’érection.D’un coup, elle se retourne, dans son geste, son slip s’écarte un peu et j’aperçois sa touffe noire.Immédiatement, je bande et de suite, je me mets à plat ventre. Elle me regarde et je crois que je rougis. Je sens que je mouille mon maillot. Je suis dans la merde, car comment faire pour pas qu’elle ne le remarque. Idée. Je vais prétexter avoir envie de pisser et au retour, je dirais que j’ai pissé dans mon maillot. J’en mettrais un second.Aussitôt dit aussitôt fait. Je monte précipitamment dans ma chambre et enlève mon slip de bains. Je suis devant la glace. Je commence à bander en pensant à ce que j’ai vu. Je me touche le gland et les couilles. Je commence une petite masturbation tout doucement. Je suis en extase. D’un seul coup, la porte s’ouvre et ma sœur apparaît.« Dis donc vicieux, tu fais quoi ? Tu te branles ! » En même temps elle regarde ma bite raide et droite. Je suis écarlate. Elle entre dans la chambre et referme la porte derrière elle. « C’est moi qui te fait cet effet ? »« Ouuuuui…. »« Tu as mis ma culotte rouge ? »« Comment tu le sais ? »« Figure toi que j’ai une manie en rangeant mes affaires c’est de sentir toutes mes culottes. Et j’ai senti l’odeur d’homme… »Je suis sans voix.Ma bite commence à dégonfler et je tente d’att****r mon slip.« Ha ! Non ! Tu vas continuer que je profites du spectacle ! »« Je peut pas, je ne suis pas excité »« Attends, peut être que ça va te faire bander » dit-elle en enlevant son soutien gorge.Mon sang ne fait qu’un tour et ma bite se redresse.« Allez vas y, branle toi devant moi ! Tu as déjà été jusqu’au bout? »« Quel bout ? »« Tu n’as pas éjaculé ? »« ça veut dire quoi éjaculé? »« Ho la la, c’est cracher du sperme. C’est quand tu jouit »« Ha ! Je savais pas que c’était ça »« He ! ben, tu vas aller jusqu’au bout aujourd’hui et devant moi ! Vas y ! »Tout se brouille dans ma tête mais des questions m’arrivent et je lui déclare :« Et toi tu fait comment pour jouir ? »Elle ne me répond pas….Je continue « Je veut voir ta chatte pour continuer »« T’es vraiment un petit cochon, toi » dite elle en enlevant son slip. La voilà nue devant moi.Je bande comme pas possible. Nous sommes tous les deux face à face et nus.Elle va sur le lit et se met sur le côté pour me regarder.Alors, je commence à me masturber.Je suis dans la ouate. Pour la première fois je voyait une femme nue. Et j’allais aller jusqu’au bout de ma masturbation. Pas envie de la toucher, juste de la regarder. Elle me sourit.Au bout de quelques minutes, je la vois se toucher les seins en me matant. Ma bite enfle encore plus.Je me déplace au pied du lit et lui demande d’écarter les jambes. Elle ne s’exécute pas de suite. Mais je vois son envie et ses mains qui se déplacent vers sa chatte. Elle écarte légèrement ses cuisses et se masse les lèvres.Je regarde ça en me branlant de plus en plus.Enfin, elle écarte vraiment les cuisses et se masturbe en même temps que moi.On se regardes mutuellement se masturber. escort hatay Je suis en sueur et je sens être écarlate. Je souffle de plus en plus. Elle sent que j’arrive au bout et me demande de me mettre a genoux à cheval au dessus de sa chatte. Je continue de me masturber de plus en plus fort…. d’un coup, je sent monter en moi une furieuse chaleur et j’éjacule de grands jets de semence qui arrivent jusqu’à sur ses seins. Ma sœur étale mon sperme sur elle en poussant de petits cris….Je souffle et prends conscience de ma position. Je mets ma main sur sa chatte.« Non, pas ça. Enlève toi ! »me dit ma sœur. Elle se lève, récupère ses affaires vient vers moi et me donne un baiser sur les lèvres avant de sortir de la chambre ; « Je vais à la douche, tu devrais en faire autant ! On se retrouve en bas après »Je suis abasourdi. Comment ma sœur m’a cueilli à froid et m’a fait aboutir pour la première fois sans que l’on se touche. Je suis toujours puceau.Sous la douche, je m’imagine toutes les scènes que j’aurais pu faire avec Lucie. Mais il semble que cela n’est pas son idée. Je crois que la scène de la masturbation mutuelle resteras gravée à jamais dans ma mémoire.Une petite demi heure après, je descend au salon. Personne. Je m’installe dans un fauteuil et commence à feuilleter une revue quand Lucie entre un grand sourire au lèvres. Elle est vêtue d’une mini jupe noire avec des bas résilles noirs. Mes yeux ne la lâche pas. Elle un corsage en satin blanc boutons ouvert jusqu’à la naissance ses seins.«  Je ne te plaît pas comme çà ? »« Si au contraire, mais je me sent un peu gêné, je suis en jogging. »« He ! Bien tu remontes te changer. On va manger au resto »C’est une super soirée que nous avons passé ensemble. Tout en douceur et romantique à la fois.Nous rentrons tout en discutant de choses et d’autre sans évoquer notre petite scène de l’après midi. Il près de 22 heures.« Tu veut mettre un peu de musique s’il te plaît » me dit elle en s’asseyant sur le canapé. Je la regarde et elle aussi. Elle croise les jambes doucement et de ce fait, je vois sa culotte. C’est la rouge ! Et en plus, je vois que ses bas sont retenus par un porte jarretelle rouge. Je me retourne rapidement car je sens gonfler ma bite a une vitesse grand V.Je me jette sur le tourne disque et cherche un slow que je mets tout de suite en route en sourdine.Elle se lève. «Tu veut danser avec moi ? » « Tu sais, je sait à peine danser » Elle m’att**** et passe ses bras autour de mon cou. Elle se colle à moi et je pose mes mains sur ses hanches. Nous dansons. Je sent ma bite grossir. Elle passe sa cuisse entre mes jambes et appuie sur ma bite.Elle colle sa joue contre la mienne et me murmure à l’oreille :« Tu as aimé cet après midi? »« Oui, j’ai beaucoup aimé et tu est très belle »« Je te plaît alors ? Tu aime ça ! »« Oui, je voudrais recommencer »Elle s’écarte et me regarde droit dans les yeux« Recommencer à te branler ? »« oui avec toi »«  Ha ! Non, moi cela ne m’intéresse pas car je n’en ai rien tiré que le plaisir de te voir. »«  C’est pas grave »« Tu en reste là ? Tu n’est pas entreprenant. Tu as en face de toi une femme et tu n’essaie pas de l’entreprendre ! T’es vraiment un jeune branleur ! »« Mais t’est ma sœur ! »« Et alors, je suis une hatay escort bayan nana et toi un mec, et tu bandes comme un taureau. En plus tu as une belle bite ! Ne dit pas que je te fais pas d’effet , »« Si, tu me fait de l’effet ! Mais je ne sais pas comment faire, je n’ai jamais baisé ! »« Tu n’as qu’a demander. Tu veut que je dépucelle oui ou non ? »La question me frappe. Je ne sait pas quoi répondre.« Pose moi la question ! Gros malin »« Lucie, veut tu me dépuceler ? »« Voilà, c’est bien, j’attends ça depuis cet après midi ! »Elle m’embrasse sur la bouche et enfourne sa langue. Elle se serre contre moi violemment. Elle compresse ma bite sur elle. Je suis en panique. Elle me prend les mains et les mets sur ses fesses. Je les caresses et descend sur ses cuisses. Je relève sa mini jupe pour atteindre sa culotte. Je passe une main dessous et sent ses fesses fermes. Je les serres dans mes mains. D’un coup, elle me repousse.« Attends, tu doit être doux avec toute les femmes que tu vas baiser et moi la première. Mon cul, ma chatte, mes seins et tout mon corps sont des douceurs et tu doit les traiter comme tel. Je vais t’apprendre comment faire. Nous avons quatre jours pour ça ! Après, n’espère pas que tu pourra encore me baiser. Alors profites en! »Elle se tourne vers le tourne disque et sélectionne une musique entraînante.Aussitôt elle commence une danse lancinante et déboutonne son corsage. Elle me fait un streap tease. Petit à petit, elle s’effeuille pour enfin se retrouver en porte jarretelles et bas. Je bande très fort.Elle s’approche de moi, me fait lever et me déshabille entièrement. Elle s’agenouille et commence à me lécher le gland, la bite et les couilles…. Elle ne me suce pas…« Viens dans la chambre ! » Je la suis nu comme un ver….« Allonge toi sur le lit » Je m’exécute….Elle s’agenouille à côté de moi et me caresse le corps de ses deux mains…. J’essaie de la caresser à mon tour mais elle m’en empêche.« Non, c’est ton soir ! Tu veut toujours être dépuceler ? »« Oui, avec toi je sais que cela va être formidable »« On va faire dans le classique, viens sur moi » me dit elle alors qu’elle s’allonge et écarte les cuisses. Je l’allonges sur elle, ma bite sur son pubis. Elle la saisi et la frotte sur ses lèvres.« Dès que tu sent que tu va jouir, tu te sors ! Tu as compris , »« Oui, je voudrais que tu me fasses jouir avec ta bouche ! »« Tu est bien entreprenant ! C’est bien, il faut demander pour que cela se fasse ! »Elle introduit ma bite en elle tout doucement, je décalotte. Elle me laisse faire. Je commence un va et vient lentement. Je n’ai eut qu’une petite douleur au décalottage. En fait, elle est super mouillée. Elle m’aide en remuant ses hanches, nous ne faisons plus qu’un. Il ne me faut que quelques minutes pour sentir venir le plaisir…. Je l’ai baisé ! Je ne suis plus puceau ! Tout s’embrouille dans ma tête !« Sors ! » Elle a encore senti venir ma jouissance. Je sors et m’agenouille vers son visage, elle prend ma bite dans sa bouche et cette fois elle me suce. Très vite, je jouit dans sa bouche ! De petits jets chauds. Elle continue de me sucer. Elle arête et me tire la langue avec mon sperme plein la bouche. Elle ferme la bouche et avale ma semence rapidement. Elle me caresse la bite.« Alors, tu n’est plus puceau ! »« ça a été vite, trop vite ! »« T’inquiète pas, nous avons encore un peu de temps devant nous pour que tu puisse savourer de baiser ! »Nous passons la nuit serrés l’un contre l’autre.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yer işareti koy Kalıcı Bağlantı.

Souvenirs de jeunesse – Mes quatorze ans et ma sœu için 1 cevap

  1. cheap viagra 100 mg viagra 200mg cost viagra 150 mg without a prescription

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.