Rencontre 3: L’impatient a la fenêtre.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Rencontre 3: L’impatient a la fenêtre.En cette période de quarantaine ou les rencontres “libertines” sont devenue légalement interdites, voici quelques unes de mes histoires privées d ‘avant confinement. Pour les oreilles les plus chastes, attention je ne prend pas de filtre pour expliquer les situations. Il est a savoir que je suis mariée et que mon mari est totalement au courant depuis le début de mes envies, comme je suis au courant des siennes et de ses recherches.Il est a noter que toutes les histoires sont vraies et que tt y est expliqué le plus fidèlement possible. De ce fait, certaines histoires seront moins croustillantes que d ‘autres… Le but étant de raconter les bons et les moins bons moments.Je n’avais plus envie de me retrouver dans une cave pour ma troisième rencontre. Je commençais donc a chercher quelqu’un qui pouvait recevoir ou qui n’avait pas peur de monter chez moi. J’ai bien aimé les caves, mais je voulais quelque chose de plus facile cette fois. Entre temps, mon premier de 56 ans m’avait contacté pour un nouveau plan mais pour le moment, je cherchais quelqu’un d ‘autre que lui.En début d’aprem’ je discutais avec un gars de 34 ans, qui habitait assez proche de chez moi, La commune a côté.Il n’avait pas de fantasmes particulier. Il était du genre a faire un peu le malin, genre que je n’aime pas spécialement. Parce que je suis curieuse et que ma recherche est sexuelle ET curiosité sociale, je jouais le jeux avec lui en prétendant même n’avoir jamais fait telles ou telles choses, comme la sodomie par exemple…LUI: On t ‘as déjà sodo ?MOI: NOOOON JAMAIS FAIT CALUI: Tu voudrais que je t ‘initie ????MOI: Oui , pourquoi pasIl était a fond dans le style ” Je vais lui apprendre quelque chose a celle la”. Point important, il habitait seul et donc pas de cave cette fois. Le rendez vous était donné directement, pourquoi attendre ? Il était dispo et moi aussi et en plus a moins de 10min de chez moi. J’ canlı bahis şirketleri y allais donc de suite, seule cette fois. Habillée très simplement avec un pantalon, des bottes, un pull, j’arrivais a proximité de chez lui en voiture. Il habitait sur un rond point et je trouvais difficilement l’immeuble… Je trouvais difficilement une place de parking aussi et j’avais déjà 10 min de retard. Mon téléphone avait déjà sonné deux fois et j’avais 5 sms..”bon tu arrives ? Déjà en route ? lapin ? bon encore 5 min et j’aurais compris, allo ??????? ” Impatient et un peu parano le gars. Enfin garée , je pouvais répondre en lui disant que je venais a peine de trouver une place de parking. Il me dit qu’il attendait a sa fenêtre que j’arrive… Effectivement, il était a la fenêtre, je fis un petit signe, il ouvrit la porte. Il habitait au premier , je montais et il attendais sur le pas de son appartement. Il était comme il c’était décris… 34 ans, blond frisé, assez rond genre 170 90kg et imberbe. Il venait de se faire opérer du genoux et boitait. Il était mal habillé…Un short bleu horrible et un Tshirt blanc. On discutait un quart d ‘heure , de tout et de rien… On prenait un verre ensemble…A un moment, il me dit ” Bon, on y va” ? Je lui répondais ok…Direction la chambre qui était la pièce juste a coté…LUI: Je te propose qu’on se foute a poil direct pour plus de facilité…MOI: si tu veux… Je dois dire que je m’en fichais un peu, rien d ‘original dans ce plan et un gars qui physiquement ne m’aurait jamais attiré dans la rue mais qui m’excitait pour ce genre de plan.Il était vite a poil et couché sur son lit occupé a se branler en me regardant me déshabiller… j’enlevais mes bottes, mes chaussettes, mon pantalon et mon pull. Je restais volontairement avec mon soutient et mon string…Il écarta ses jambes…LUI: viens entre mes jambes pour sucer….Ce que je fis… J’étais a 4 pattes entre ses jambes canlı kaçak iddaa et je commençais a sucer… le fait d ‘être chez lui et pas dans une cave changeait la donne de la discrétion… Lui il parlait et gémissait beaucoup. Il me tenait les cheveux a deux mains et donnait des coups de bite dans ma bouche. LUI: Tire ton soutif’, je vais baiser tes seins…Il me mit sur le dos , je pris mes deux gros seins en mains et il passe sa queue entre… il baisait mes seins… il alla plus haut et posa ses couilles sur ma bouche… que le léchais… il mettait de temps en temps sa queue dans ma bouche… retournait entre mes seins… Il se mit debout, me mit assise, et baisa a nouveau mes seins… Dans cette position, on ne voyait même pas sa queue entre. Il avait l’air de prendre beaucoup de plaisir comme ça. LUI: Tu veux toujours te faire enculer ?MOI: OUIIIIIIil alla dans son tiroir et mit une capote… Il me remit couché sur le dos, enleva mon string et commença d’abord par me baiser la chatte… soulevant une de mes jambes sur son épaule, il me baisait assez profondément. Il se pencha un peu en avant et me prit avec ses deux mains par le cou pour m’étrangler légèrement…LUI: Tu aimes hein sale pute, je te domine… il me mettait quelques PETITES claques au visageLUI: Je vais prendre ton cul après ca, ouiiii, je vais le baiser ce cul , tu vas avoir mal…Il se retira de ma chatte…LUI: Fous toi a 4 pattes, ton cul bien en l’air…Il commença a me donner des claques sur le cul… Légère puis plus fort, ça commençais a bien claquer, la douleur était aussi forte que le plaisir, j’imaginais mon cul bien rouge. Comme il voyait que je me laissait faire et que j’avais bon… Il prit une ceinture et me fouetta le cul. A chaque coups, il gémissait de plus en plus, visiblement il adorait ça…LUI: Fous toi sur le ventre ; lève juste un peu le cul…il se coucha sur moi et tenta d ‘insérer sa queue dans mon cul canlı kaçak bahis en s ‘aidant de sa main… je bougeais un peu pour guider sa queue qui finit par s ‘enfoncer. LUI: MMMMMMMM, je suis dans ton cul chienne…en tirant mes cheveux a une main, il commençait ses vas et viens… LUI: Parle moi chienne…MOI: Vas y, baise mon cul, vas y, défonce moi, je sens bien ta queue…LUI: t ‘aimes te faire enculer salope…MOI: Insultes moi, traites moi comme ta chienne…MOI: Grosse pute, grosse vache, je défonce ton gros cul.Malgré le fait qu’on y allait niveau mots cru, j’avais eu plus de plaisir avec mon gros de 56 ans dans ma cave de l’épisode 1. J’aime une sodomie qui fait un peu mal et qui est bien soutenue, une sodomie , faut que ça claque…Ici, sa position empêchait un bon rythme et j’avais pas spécialement de plaisir physique…LUI: JE VIENS SALOPE, JE ME VIDE DANS TON FION SALOPE HARGGGGGNNNNNNNNNNNNNNNil avait littéralement hurlé cette phrase… Vidé dans mon fion oui, mais surtout dans sa capote ;).Il se retira de moi, on remit nos vêtements… On discutait encore 10 min et je m’en allais… Il m’avait dit quand je partais qu’il serait libre 3 jours plus tard… je lui dit que j’allais le contacter mais je savais que je ne le ferai jamais… Arrivée chez moi je lui disait que je ne pourrais pas me liberer et que je ne souhaitais ps trop rencontrer deux fois le même mec… j’avais assez mal aux fesses, en me regardant dans le miroir je constatais qu’elle avait bien prit. Je me posais la question de savoir comment continuer mes rencontres, s ‘il j’avais déjà fait le tour… En discutant avec mon mari, il me dit que c ‘était pareil pour lui… Le fantasme psychologique est fort mais la réalité bien différente au final…J’allais continuer mes expériences… Curieuse surtout de savoir a quel point un mec inconnu pouvais profiter de quelqu’un avec des envies comme moi… et de voir jusqu’à quel degré de perversité ils pouvaient aller…Merci de votre attention… Mon aventure numéro 4 ne sera certes pas trépidantes mais comme je l’ai dit… Les histoires a la diversité des gens sont a 100 pour 100 vraies et reflète la vraie vie… N’es ce pas le plus important ?

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yer işareti koy Kalıcı Bağlantı.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.