Déchéance… en route pour l’en

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Déchéance… en route pour l’enChap XII – Une vie de pute…Dis donc, t’as gagné un cran de plus sur le harnais, t’as vu ! T’iras voir dans la glace.Aline s’admire dans la glace, rien à dire, un modèle de pony, elle n’a pas encore le cul et les seins de Chris, mais on s’en approche, elle est contente, fière de son apparence.Température 5°…Bonjour Bertrand…Bonjour ma belle, tu as encore embellie depuis la semaine dernière…Toujours aussi flatteur, comme la semaine dernière Bertrand ?Exact belle Aline, rêve de mes nuits !Un petit coup sur les fesses et Aline démarre en souplesse, les coups atterrissent sur ses fesses, Aline ne change pas d’allure, Bertrand commente, ce matin il est lyrique…Hummm… après s’être vidé dans ses fesses, Bertrand se vide dans sa bouche, Aline avale.Bertrand, pour toi c’est gratuit aujourd’hui… Aline écarte les jambes et pisse, Bertrand lui flatte les fesses, embrase une joue, glisse un billet dans la chatte.Amusé Pierre récupère le billet, le montre, 50, nettoie la chatte, le cul, lubrifie…Le client suivant est un compliqué, les seins sont malmenés, il veut tourner au plus près des cônes, Aline subi, elle essaie sans succès de le sucer, il a du mal à bander, ils repartent.Il glisse quand même un billet dans la chatte, Pierre récupère, 10…Aline ressent une certaine fatigue, elle en termine avec son dernier conducteur, un endurant, il l’a prise en bouche et cul, l’a fait pisser…Un nouveau billet dans la chatte…Elle s’est fait sodomiser 6 fois, a sucé 4 fois.Ça se sent la distance… la bouffe, café, dodo, tapis…je tiens à tenir le coup ce soir, dit Noémie.Aline a promené ses 7 clients, 7 sodomies, 3 pipes…Eh bien en fait, je suis pas trop crevée, je m’attendais à pire, par contre cet aprèm, je suis tombée sur un con, qui m’a fait mal aux seins, ah l’enfoiré… Marine commente…Je sais, je l’ai eu ce matin, je l’ai signalé à Pierre…, il est bien mon harnais ?Nickel… et mes bottes, pareil !Allez à la douche, spa, la soupe et dodo avec mon Toto, ce soir baise à la papa-maman, demain il faut remettre le couvert… Marine une fois de plus, vient de résumer l’avis de toutes.Les pony, vous je sais pas, mais moi ce matin, je pète la forme… encore un ou deux cafés et hop, tapis… les 3 pony opinent, elles aussi ont la pêche en ce dimanche.Tout en marchant sur le tapis, les pony discutent.Agnès, annonce une nouvelle : Christian m’a dit que quand il pleuvait, surtout l’hiver, on ne sortait pas, du coup je prie pour qu’il flotte la semaine prochaine, il est d’accord, on ira dans sa maison, je lui mitonnerai des bons petits plats, et il s’occupera bien de sa gentille et mignonne pony…, j’en rêve !C’est pas des âneries, ton truc, un tuyau crevé ?Non c’est sérieux…Deux jours avec Toto, les bons petits plats, rosbeaf, frites, quiches, baba au rhum, par contre je te garantie qu’au bout de 2 jours, il les mettra dans du coton Philou…Le tue pas quand même Marine !Je vais voir avec Pierre, pour la cuisine, j’emprunterai un bouquin à Claudie, ou des fiches-recette, par contre j’en profiterai pour me faire dérouiller, j’en ai envie !Ton week-end alors, bouffe, sexe et fouet… Marine se marre, et toi Noémie ?Un peu comme Aline, des câlins et du fouet, surtout sur les seins, j’aime ! Je me débrouillerai pour la bouffe !Il n’y a pas à dire, nous sommes toutes des cas, il nous ont bien choisi… Marine résume la situation…Aline a promené 8 clients, 6 sodomies, 4 pipes, elle a pissé 3 fois…Marine calcule, fait les comptes… les tirelires chatounnes… 1430 pour le wek-end… 350 chacune, 65 au pot…, 500 pour le travail de pony, putain on devient riches, on s’embourgeoise les copines…Aline a fini de faire l’amour avec Pierre, elle lui dit :Je suis folle, je devrais te haïr, tu as fait de moi une pute, une esclave utilisée comme un a****l, une pony, que l’on fouette et encule sans problème, sans se soucier de ses réactions, et moi comme une conne je suis amoureuse de mon bourreau… de l’homme qui va m’a réduit en esclavage… cravache-moi, bats-moi, fais-moi souffrir au lieu de me caresser avec cet air niais…T’es vraiment un salaud, pourtant j’ai envie de ta bite dans mon cul, dans mon ventre, de tes mains sur mes seins, de tes doigts dans mon ventre, un enfoiré qui me fait poser un anneau dans le nez, comme Marguerite, la vache, t’es vraiment un enculé, tu me marque au fer comme du bétail, des anneaux partout pour mieux me torturer, et je ne parviens pas à te haïr, je commence à trouver normal ce que tu me fais subir, t’es vraiment un enfoiré de mac de merde… et je t’aime…, elle l’embrasse longuement.Bonjour les pony !Bonjour Pierre, bonjour Christian !Aujourd’hui et demain, 30 km, sulky à 90 kg, pendant 2 jours on laisse vos culs tranquilles, ensuite mercredi, l’ordinaire d’un pony réservée, vous subirez toutes les pénétrations, 4 au minimum, endurance à la douleur, cravache sur vos culs et vos seins, jeudi et vendredi marche avec sulky à 80, 20 km, aujourd’hui, uniquement la marche…, il fait beau 10° dehors… bonne journée, travaillez bien !Bonjour Kyria, tu viens avec nous ?Oui, les copines, Kyria aime marcher et 2 autres copines, arriver ! Elles c’est voir Claudie pour repas midi !Merci Kyria pour les robes et les chaussures, tu as bon goût !… Mais c’est la nana de la visite médicale, la toubib… ça alors, putain elle est gaulée la môme…Nue, la toubib offre un spectacle extraordinaire, grande, plus d’1 m 80 , très mince, on ne voit qu’une formidable poitrine accrochée sur un torse très fin…Putain, elle fait au moins du 110.. c’est pas vrai, un cul de garçon, les nibards de Sabrina…, je rêve… Marine une fois de plus vient de résumer l’avis général…Bonjour les pony, je viens passer la journée avec vous, je vous ausculterai de temps en temps, tension, respiration, tout ça… ma présence ici ? je suis une soumise… comme vous…Aline discute tout en marchant et surveillant sa posture avec Kyria, Kyria aménage une ancienne grange avec Ben, ils ne sortent pas, ils choisissent sur Internet, Pierre ou un autre, souvent Chris vont l’acheter, c’est pas évident…Le tensiomètre a été fixé sur son bras, Adeline pompe, note les chiffres, refait une mesure… elle enlève le brassard… parfait… je parie que tu n’as jamais été aussi en forme de ta vie ?Vous… tu as raison, j’ai une patate en ce moment, incroyable… mais toi, tes seins, enfin ta poitrine, vu la façon dont elle se balance, ça ne te gêne pas pour marcher ?Non, il ne me faut pas courir seins nus, ça les traumatiserai, en marchant ça canlı bahis va…tout à l’heure, j’enfilerai un soutien, tu sais comme les sportives, parce que 30 km, je ne suis pas habituée, 10-15 ok, mais 30, je ne tente pas le diable. Elles continuent à discuter de choses et d’autres.Le repas est pris dans une ambiance joyeuse, Pierre, Christian et Ben sont contents, quasiment rien à redire sur l’allure des pony.Philippe et un garde vont les rejoindre et feront le retour avec elles, eux vont rentrer en courant et reviendront ensuite en vtt… ils ont besoin de se… décrasser !Putain, j’ai pas l’habitude, j’ai chaud, je suis crevé… Philippe râle… Fait comme nous, fout toi à poil mon Toto, montre tes jolies bourses mon Philou d’amour…Alors comme d’hab, le dernier kilomètre allure rapide…Après la douche, les pony papotent… Tu te rends compte, je suis fatiguée, mais pas tant que ça, c’est dingue, on vient de faire 30 bornes en 7 h ½, 90 kg au cul et j’ai la pêche…Adeline rigole et leur dit… Normal les filles, vos muscles sont habitués, votre corps s’est plié à l’exercice, vous allez voir, si un jour vous restez sans rien faire, vous irez marcher 10-15 km, vous en aurez besoin…Marine comme d’habitude résume la situation : allez les athlètes, on nettoie les harnais, les bottes, au spa et un petit dodo avant la soupe !Tu peux nous pesez Christian ?Aline : 55 kg, 12 kg, tu as changée, je te le dis !Noémie : 54 kg, 13 kg, Noémie… comme Aline, magnifique…Agnès : 53 kg, 12, je suis de plus en plus amoureux de ton cul et de tes seins, Agnès !Marine : 54 kg, 13,5 kg, change rien toi…Bonjour Mesdames les pony, et c’est reparti !Journée sans problème.Cravache toutes les heures, à sa grande surprise Aline surmonte…Bon on se magne, harnais, bottes et fissa à la coiffure…Fais-moi l’amour gentiment, demain je serai violée, je m’en fout, du moment que tu m’aimes…Aline s’endort dans les bras de Pierre…Chap XIII – Corps en location…Bonjour les pony, c’est le grand jour !Bonjour Cris, bonjour Isa !Regardez-moi, lundi j’ai servi dans un pavillon, 4 clients, regardez mon cul, mes cuisses, mes seins, vous voyez quoi ? Des traces de cravache, j’ai été prise à plusieurs reprises par les 4, j’ai effectué 4 ballades de 3 km, j’ai subi 2 double anus-bouche, vous vous dites, quelle salope ! Elle est folle ! Non ! C’est ça pony ! Je m’y suis habituée, vous vous y habituerez, on ne fait plus attention après… Et puis, il faut bien le dire, j’ai fini par aimer ça ! Quand vous vous faites baiser, il faut jouir… alors jouissez, profitez…Isa confirme.Si pour une raison quelconque, ça n’allait pas, douleur ou pas bien dans votre tête, retenez ce mot « Tosca », c’est le mot de sécurité, vous le prononcez tout s’arrête et nous viendrons vous voir, répétez !Tosca…En route, les pony…Le sulky est drivé par un garde, il se présente Fabien… Aline a 4 km à faire, le garde n’abuse pas du fouet, il lui parle gentiment, la rassure, tout va bien se passer, si des amatrices le font, une presque professionnelle comme elle doit y arriver !Le garde la déharnache, la fait entrer dans le pavillon, fais le tour du propriétaire, si tu veux.., les clients sont à la chasse, je vais chercher du bois et ensuite je ferai chauffer la bouffe…Aline astique son harnais, ses bottes, elle a fini, accepte un café, malgré tout elle a une boule au ventre, un engin l’effraie, un pilori, l’ameublement est banal, voire sommaire, un détail un lit dans la salle à manger et pour cause, sinon 4 chambres, la pony doit donc obligatoirement en partager une, sinon elle dort sur le lit et qui en veux s’en sert, du moins c’est ce qu’Aline imagine.Elle a fini de fixer les bracelets à ses poignets et chevilles, Fabien ajoute des bracelets autour des cuisses, elle enfile une paire de talons de 10 cm.Un bruit de voiture, la porte s’ouvre, 3 hommes, 3 chasseurs…Bonjour la star !Bonjour Messieurs, bonjour Bertrand (Aline est rassurée, elle connaît Bertrand…).Les messieurs sont Thierry, une main de lève, et Yannick, des potes à moi…Les chasseurs enlèvent leur équipement, se mettent à l’aise, short, pantoufles, torse nu…Aline reste plantée immobile, elle ne sait que faire.Ecarte les bras tourne sur toi-même que l’on puisse t’admirer, t’es vraiment magnifique toi, un cul, des seins, mumm… Aline, fait ce que Bertrand lui demande.Il s’approche d’elle, la prend dans ses bras, la dépose sur la table…Bertrand lui écarte les cuisses, sa langue investi le sexe de la pony, Aline voit les 2 autres hommes s’approcher, ils lui caressent doucement la poitrine, le ventre, la langue de Bertrand continue à s’agiter dans son sexe.Aline sent la chaleur envahir son ventre, elle se sent couler, Bertrand se retire, une autre langue s’insinue, ses cuisses sont caressées doucement, au bout de combien de temps, elle n’en sait rien, Aline se cabre, elle vient de jouir…Elle est sur les genoux de Yannick, il lui caresse la poitrine, Aline, branle moi entre tes seins !Je veux bien, mais j’ai jamais fait ! Des explications suivent, une claque sur les fesses, Aline file à la cuisine, s’enduit la vallée entre ses seins d’huile et revient en faisant bouger sa poitrine, ils vous plaisent mes nénés ?Parfaits, tu as une poitrine magnifique, montre-nous comment tu t’en sert !Il et bien monté Yannick pense Aline, il lui a essuyé les seins, elle avait mis trop d’huile, agenouillée, elle fait aller et venir sa poitrine en serrant ses seins sur le membre tendu, elle happe avec la bouche le gland, c’est pas désagréable, ça l’excite, elle se sent couler, un doigt dans son sexe, Aline, gronde Bertrand… laisse-moi m’occuper de Yannick, quand je serai plus habituée, d’accord Bertrand ! Une tape sur les fesses, d’accord ma belle…Yannick se crispe, Aline avale le sexe, le sperme jaillit, elle avale tout doucement en montrant…Thierry la prend par la main, viens tu vas essayer le pilori ! Elle pose sa tête et ses bras, l’engin est refermé, bloqué.Thierry lui caresse les seins, le ventre, l’excite, elle le sent passer sa mouille sur son anus, il présente sa bite à sa bouche, Aline avale, il est bien monté aussi Thierry, il repasse derrière elle, une peu de salive sur l’anus, elle sent le membre forcer un peu, ça y est, il est dedans, Aline a le ventre en fusion, quand le sperme gicle dans son cul, elle joui.Une petite claque sur les fesses, t’avais raison Bertrand, qu’est-ce qu’on est bien dans son cul !Aline est délivrée.Bertrand l’a prise dans ses bras, posée sur un guéridon, il attache les poignets aux cuisses, doigte sans vergogne bahis siteleri le sexe d’Aline, caresse les fesses, la poitrine, la positionne offerte, à genoux, la tête sur le plateau du meuble et doucement pénètre le sexe offert, Aline se sent partir, elle gémit, balbutie des mots sans suite, Bertrand accélère ses mouvements, la pistonne, un liquide chaud, Aline hurle Oui… Oui…. Oui… Oui…, elle joui…Elle est libérée.Alors la crevette, t’as pris ton pied ?Je ne suis pas une crevette, mais une gentille pony pour vous servir, et oui, j’ai pris mon pied…Un coup de champ, et on bouffe, d’accord la crevette ?D’accord, vous avez vu, il m’embête… Aline prenant les autres à témoin, met une claque gentille à Bertrand.C’est son côté taquin… confirme Thierry.Avant d’aller se doucher, se nettoyer, à la demande des 3 hommes, elle sort dans la cour, s’accroupit, pisse…Aline mange tranquillement, en discutant, elle boit de l’eau et surveille son alimentation.Le repas est fini, ils boivent un café.Aline, je voudrais te demander un truc pas ordinaire !Oui Yannick !Je voudrais te bouffer la moule avec la sauce béarnaise du plat de viande de midi ?Aline se lève, va s’allonger sur la table, met une serviette sous ses fesses, écarte les cuisses.La moule de monsieur est servie ! Eclat de rire général.Y a va me faire jouir, y va me faire jouir, c’est bon, c’est bon.La sensation de la sauce tiède qui coule dans sa chatte avec cette langue infernale qui lèche, inouï, Aline hurle Oui… Oui…. Oui… Oui…, elle vient de jouir à nouveau.Elle s’est nettoyée, si vous êtes d’accord je vais faire une sieste, si vous voulez dormir contre mon corps de déesse (Aline s’exhibe), d’accord, mais vous me laissez dormir.Ils ont joué les places au 421, Bertrand à perdu ! Aline va l’embrasser pour le consoler.Aline s’endort, entre les deux hommes, des bras l’enserrent.J’adore ton cul… arrête-toi, fais moi la danse des canards ! Aline s’exécute, tant bien que mal, pas facile attachée au sulky, le sulky repart, Bertrand l’a prise dans son cul et sa bouche, elle a pissé.Elle a été nettoyée, un coup de mèche, Thierry a appuyé le coup, Aline s’élance.T’as un de ces culs, toi, à mettre en vitrine, sous verre…Il te plaît mon popotin de pony ?C’est le plus mignon de tous les mignons popotins du monde… Aline est flattée, qu’importe si après l’homme la sodomise ou se fait sucer. C’est ce qu’il fera plus tard !Je suis le dernier… le meilleur pour la fin…Aline tire sans souci le sulky, elle a fait 2 parcours de 3 km environ, il lui en faut plus pour l’épuiser…Aline, marche doucement s’il te plaît, tu as le plus joli cul du monde, un régal pour les yeux, la bite et les mains, arrête-toi !Sodomie faite, sucé, Yannick remonte dans le sulky.Aline arrête-toi !J’adore tes seins.. je vais marcher à côté de toi pour les voir bouger…Arrête-toi ! Yannick pelote, embrasse la poitrine offerte, magnifique, fabuleux, je vais marcher à côté de toi, ça t’éviteras de tirer !Aline a enlevé son harnais, aidée des 3 hommes (aidée tu parles, un prétexte de plus pour me peloter, c’est pas désagréable…), va dans le bac à douche, agenouille-toi, on te rejoint.Aline présente ses seins, a ouvert la bouche, 3 bites tendues, des jets chauds, c’est pas désagréable, c’est même très agréable…Les garçons, c’est très sympa de m’aider à me doucher, de me savonner, mais me nettoyer 3 fois la chatte, vous allez l’user.., mon petit trou et mes fessounes, pareil…Un thé…Les 3 hommes ont opté pour du café, ils discutent.Aline parle de son permis de conduire, dès qu’il fera trop froid pour aller nue dehors, elle commencera à apprendre à conduire, elle a commencé à réviser le code.Bertrand lui dit tu me le diras, je dirige un groupe de garages, je te ferai profiter d’une occase, mais une occase, pas la peine de prendre une voiture neuve au début…Je te ferai des prix pour l’assurance, dit Yannick !Après j’aimerai m’acheter une mini, j’adore cette voiture, elle est classe !T’as du pot, c’est ce que je vend, entre autres, pareil tu me le diras, en neuf ou occase je ferai un beau geste ajoute Bertrand.Si un jour tu veux des meubles, cuisine équipée, literie, vaisselle, mais en haut de gamme, tu m’en parles… comme les copains… un gros geste commercial ! Aline remercie Thierry, elle se promet d’en parler à Kyria.C’est pas vrai, vous êtes une multinationale à vous tous seuls les garçons !On se défend… conclut sobrement Bertrand.Aline a fini son thé, elle en reprend un autre, elle passe de genoux en genoux, elle est heureuse, elle ne se sent pas pute, mais copine, avec les 3 hommes.A la demande de Bertrand, elle refait une démonstration de la danse des canards, Thierry et Yannick réclament, elle recommence 2 fois.Aline vient… Yannick lui passe ses bracelets aux poignets et chevilles, caresse doucement les seins, Aline à compris ses doudounes vont morfler, maintenant ou plus tard quelle importance !Yannick lui passe une ceinture autour de la taille, ne le serre pas trop, il lui attache les bracelets, bras derrière la tête, Aline voit sa poitrine se dresser, ses jambes sont attachées, écartées après une barre.Thierry et Bertrand ont pris des chaises, se sont assis à califourchon, ils regardent Yannick.Yannick prend une corde, fait un nœud coulant, le passe autour du sein droit d’Aline, serre, tire le sein, serre, fait un tour, un autre nœud, il fait le tour ainsi 5 fois, termine par une boucle.Il procède de même avec l’autre sein, Aline regarde ses seins compressés, gonflés, violacés, elle n’a pas trop mal, un bâillon avec une barre en bois est fixé à sa bouche, une cagoule aveugle est lacée sur sa tête.Mummm… Aline se crispe, des poids viennent d’être accrochés aux anneaux de ses seins, une odeur qu’elle connaît, la bougie, elle sursaute, de la cire chaude vient de tomber sur sa poitrine, entre deux coulées, Yannick lui branle le sexe, Aline ne sait plus où elle en est, douleur, plaisir.Mummm… Aline se cabre, le coup de cravache vient d’arriver sur les seins, elle a compris, elle sent la cire se décoller, Yannick décolle la cire à grands coups de cravache, il ne doit plus y avoir de cire, il arrête.Mummm, une tension, Aline sent les cordes qui entourent ses seins se tendre, elle se sent hissée, elle ne touche plus le sol, elle est pendue par les seins.Mummm, elle n’a pas le temps d’avoir mal, elle entend le bruit du fouet, ses hanches, son ventre, son cul, ses cuisses sont cinglés, elle voudrait pouvoir hurler, elle ne peut pas.Une main dans son ventre, la douleur semble disparaître, elle a chaud, bahis şirketleri la main s’arrête, elle voudrait que la main continue, le bruit du fouet à nouveau, sa poitrine est cinglée, la main revient dans son ventre, elle sent son ventre fondre… le fouet revient sur son cul, ses fesses, ses cuisses, elle s’en fiche, elle veut la main, son ventre est en feu !Elle sent qu’on détache ses chevilles, elle se sent descendre,on l’att**** par la ceinture, deux mains empoignent ses cuisses, son bâillon est enlevé, enfin… un sexe dans son ventre…Au bout de quelques minutes, elle hurle… Oui… Oui…. Oui… Oui…La cagoule est enlevée, Yannick continue de la pénétrer, enfin elle sent le sperme dans son sexe, elle repart Oui… Oui…. Oui… Oui… elle vient de jouir deux fois d’affilée…Ses mains sont toujours attachées, les cordes qui compriment ses seins enlevées, elle comprend pourquoi Yannick lui a laissé les mains attachées, la circulation revient dans sa poitrine, ça pique, gratte, c’est horrible…J’en peux plus moi, faut que je m’assoie… j’suis morte…Un verre d’eau, 10 mn plus tard, ah bien, je vais mieux, qu’est-ce qu’il m’as mis… t’étais tout seul ? Elle va se nettoyer, se regarde dans une glace, elle s’imaginait truffée de bleus, il y seulement quelques traces, seuls ses seins sont marqués.Il y a un souci pour ce soir Aline ! Tous les 3 nous partirons vers 11 h, nous devons être impérativement dans nos entreprises demain matin…C’est pas un souci Thierry, c’est la première fois pour moi, alors dérouillez-moi, je suis là pour ça, et ensuite on mangera, ça vous va !T’es vraiment une fille en or, toi !Aline a le torse appuyé sur le dossier du divan, les bracelets de ses bras sont attachés aux cuisses, Thierry tient un ceinturon replié, offerte comme le sont ses fesses Aline se doute de ce qui va suivre…Aline suce le sexe de Thierry, les coups arrivent drus sur son cul, suivis de caresse, des doigts délicats pénètrent son anus, son sexe, Aline lèche le sexe qu’elle a en bouche, les coups pleuvent à nouveau sur ses fesses, son dos et ses reins sont caressés, elle sent la boule habituelle lui monter dans le ventre, elle gémit, Thierry la doigte, nouveaux coups de ceinturon, Aline sent son sexe dégouliner, Thierry lui appuie sur le dos pour l’aplatir, elle s’imagine, ainsi totalement offerte, elle mouille encore plus, Thierry la pénètre d’un coup, en limant il continue à lui claquer les fesses, il accélère, quand elle sent les premières gouttes de sperme gicler dans son sexe, Aline hurle Oui… Oui…. Oui… Oui…Aline est assise sur une chaise, elle récupère, elle s’est nettoyée, vous devez me prendre pour une sacrée salope…Non, tu ne simule pas, c’est tout, de toute manière tu es une soumise, il ne t’es pas interdit de jouir que je sache…T’as raison, Bertrand !Bertrand, viens de l’équiper d’un serre-taille en cuir, Aline le regarde en souriant, il la prend dans ses bras, la pose sur le guéridon à genoux, la tête repose sur le plateau, regarde ! Elle le voit resserrer la boucle, puis elle entend le cliquet, petit à petit ses cuisses sont ramenées contre son ventre, si je te fais mal au dos, tu le dis, 2/3 clics, la sangle se resserre, stop !Tend tes bras en arrière ! Aline obéit, elle sent le sexe de Bertrand pénétrer le sien, il guide la pénétration en l’éloignant, l’approchant, la sensation est formidable, elle aime, claque-moi ou cravache-moi le cul, sinon je vais venir trop vite, les coups pleuvent sur ses fesses, Aline sent son ventre prendre feu, son anus est pénétré, Bertrand va lentement, la sensation de pénétration, de plénitude est incroyable.Maintenant c’est toi qui guide !Dans ma chatte… Cravache-moi… Dans mon cul…, encore, plus fort, plus loin, défonce-moi, quelques minutes s’écoulent, je vais venir, je vais venir, le sperme gicle dans son sexe, je viens Oui… Oui…. Oui… Oui…Aline est détachée, elle n’a pas la force de se lever. Bertrand l’emporte sous la douche, elle l’embrasse… Merci… Merci… Merci…Oui, j’en prendrai bien une… Une bière pour la dame Thierry ! Tu veux une clope ? Oui, tiens pourquoi pas, il y a près de 3 mois que je n’ai pas fumé.Yannick la nettoie.Ça y est, tu as récupéré ? Oui…Le garde arrive, nu, s’allonge sur le guéridon, il bande, sa bite dans ton cul, Aline s’accroupit, guide le sexe dans son anus, il pénètre sans difficulté, laisse-toi aller en arrière, deux mains la retiennent aux épaules, elle voit Yannick s’approcher, il bande, il guide sa bite dans son sexe, le garde la descend un peu plus, il lui laboure le cul, Yannick la besogne, Thierry l’enjambe, elle avale le sexe tendu, les 3 hommes ne s’occupent pas de son plaisir, ils la baisent, Aline sent la boule au ventre, au bout de quelques minutes elle hurle son plaisir, la bouche pleine de sperme, son anus dégouline, le sperme gicle dans son ventre…Bon sang, qu’est-ce que vous m’avez mis !, ça y est je suis toute propre, vous voulez que je vous lave les garçons.4 grands sourires sont sa réponse.Aline savonne soigneusement la bite du garde, ouf, elle a fini.J’ai faim, je mangerai la table ! Installe-toi…Yannick revient avec un plat, pâté de lièvre, faisan ou sanglier ? Je vais goûter aux 3, c’est toi qui le fait ? Non, le papa de Thierry…Tu le féliciteras ton père Thierry, c’est délicieux, passe moi la salade Bertrand, je vais en reprendre !Bertrand se lève et la ressert. Tiens, bois ça, tu m’en diras des nouvelles ! Tu sais moi le vin… Un petit Touraine, ça se boit tout seul ce vin, goûte-le, … , alors ?Yannick revient avec un plat et annonce très maître d’hôtel filet mignon de sanglier, aux morilles, avec ses pommes de terre nouvelles rissolées et sa confiture d’airelles, Madame aime ?Je sais pas, j’en ai jamais mangé !, je pense que oui…Un peu de marinade ? Pourquoi pas !C’est drôlement bon, c’est délicieux.Personne n’en veut plus ?Yannick revient avec un plateau de fromages et une corbeille de fruits, Sainte-Maure, Comté ou Camembert, ma chère Aline ?Un peu de chèvre !Aline a remarqué que les 3 hommes, buvaient de l’eau en cours de repas, ils boivent un verre de vin pour accompagner le fromage…Le garde s’est esquivé, il revient habillé.Aline est assise dans le canapé, elle sirote un café, les 3 hommes sont partis se changer, ils reviennent, elle détaille la tenue, costume, cravate, des hommes d’affaire…Aline boit un nouveau café avec les 3 hommes…Elle les a embrassé, au revoir les garçons… merci…, Bertrand lui tend une enveloppe, pour toi ma belle, pour les moments de rêve que tu nous a fait vivre, merci Aline, bonsoir, à bientôt…Elle va dans la cuisine, se fait une tisane, revient s’assoir, ouvre l’enveloppe, pleure… il y a 400 euros dans l’enveloppe… (ceux-là, ils sont à moi, je ne partage pas…).

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yer işareti koy Kalıcı Bağlantı.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.