Annem İle Fantezilerimiz 3

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Merhaba hikayekolik okurları. Annem ile artık zevkin doruklarında yaşıyorduk o işten gelir gelmez soyunup her türlü fantezileri deniyorduk annem sürekli cinsel gücü arttırıcı ilaçlar ve viagralar kullanıyordu annem striptiz bile yapıyordu .Bir gün yine annem eve geldi belli ki günü gelmişti birkaç gündür yapamıyorduk bu gün ne yapıyoruz dedi soyun geliyorum dedim mutfaktan aldığım kiloluk nutellayı kaptığım gibi yanına gittim önce her yerine nutella sürdüm sonra da nutellaları yalamaya başlattım bu belliki annem fena yakmıştı nutellelar erimeye başlıyodu üstünde sonrada annem benim kini yalamaya başladı.ve günü sonlandırdık.Ama ennem bir türlü hapların etkisinden çıkamıyor daha da istiyordu kafamızda planlar kuruyorduk sonunda annem aramıza bir 3. katılması lazım dedi hemen karşı geldim seni kimse ile paylaşamam dedim ama annem hapların artık bağımlısı olmuştu menapoza girmeden her şeyi yaşamak istiyordu .nİlk hikayeden sonra skypa üzerinden orhan abiyle konuşuyorduk gayet seviyeli bir adama benzedi sonra neden bilmiyorum garip bir güven oluştu bende onu annemle tanıştırmak istedim annem de bunu heyecan verici buldu öylesine yazıştı yüzü görünmeyen resimler attı sonra baya iyi anlaştılar annemle maske takıp videolu görüşme yaptık .orhan abiyle buluşmaya karar verdik .bir kaç gün sonra orhan abi bize yemeğe geldi gayet kibardı annemi hiç tarif etmedim size annem bir bankada kredi işleriyle uğraşır işi gereği sürkli şık giyinir 165 boyunda hafif minyon ve balık etli çakma sarışın beyaz tenli diri göğüslü ince bir sese sahip. Annem orhan abiyi kapıda dar mavi elbisesi uzun topuklu ayakkabıları ve dalgalı saçlarıyla karşıladı. Neyse yemek yedik sohbet etmeye başladık orhan abi biraz utangaçtı bize kendisinden bahsetti konu kozaklı escort cinselliğe gelince iyice kızarıp uzun süredir karısıyla cinsel ilişki yaşamadığından ve karısının tutucu ve muhafazakar olduğundan bahsetti . Annemde karısıyla ilgili pek sorular sormadı orhan abi sıkıla sıkıla hafif hafif annemi kesiyordu . Konu bize geldi annem benle olan ilişkisinin yasak olduğunu kabul etti korunduğundan bahsetti orhan abi pek umursamadığını söyledi. Konu fantezilere gelince biz çeşitli fantezilerimizden bahsettik annemle beraber pavyona gitmemizden ormanda olan ilişkilerimizden bahsettik . Orhan abi ise sadece ayak ve topuklu ayakkabı fetişi olduğunu söyledi . Sonra annem benim elimden tutup kaldırdı orhan abiyle ortamıza oturdu orhan abinin bacağını sıvazlayarak konuşmaya başladı. daha sonra bizi yatak odasına götürdü önce orhan abiyle öpüşmeye başladı bana az bekle hayatım dedi ben pek takmadın sonuçta o daha yeni orhan abi penisini çıkarınca annem küçük olmasına aldanmadı orhan abi tam davranacakken annem ya ayaklarım dedi gülüp orhan abi ayaklarınız çok güzel dedi annem yine bir kahkaha attı annemde benimkini sıvazlamaya başladı bu arada orhan abi annemin içine girdi . malesef biraz kısa sürdü 40 sn gibi felan annm önemli olmadığını benim yedek olduğumu söyledi . Ben hemen girmedip önce yavaş yavaş dudaklarını öptüm sonra yavaş yavaş aşağı inerek yaladım sonra bende annemin içine girip seyrek ve sert vuruşlarla 4 dakika felan sanırsam gittim . orhan abi tekrar girdi benden sonra yine çok gitmedi biraz utand bu sefer annem hiç önemli olmadığını yineledi. Sonra biraz 3 müz annemi ortaya yatakta sigara ve vodka içtik. orhan abi ayrılırken anneme para teklif etti bende biraz asabilendim annem gülerek nevşehir escort hayat kadını olmadığını söyleyip geri çekti. O gidince ne kibar adam dedi annem de ondan etkilenmişti.nBirkaç defadan sonra orhan abinin ziyeretleri rütin hale bindi 3 4 günde bir bizim evdeydi bazen yatıya kalıyor bazen bütün hafta sonu zevkin doruklarına çıkıyorduk henüz bir kötülüğünü görmemiştik annemide hediyeler boğuyordu annemde bu durumdan memnundu .Bir süre annemle metres hayatı yaşadılar orhan abi bir kaç kere bana annemle yalnız kalmak istediğini söylesede reddettim bir keresinde ben sadece izledim onlar sevişti ama ilginçtir ben bundanda farklı bir zevk aldım annemde kendini orhana kaptırdı ve onunla yalnız otellerde birlikte olmaya başladı. nİşte asıl hikaye bundan sonra başladı yine 2015 nisan ayında orhan abi bize davetliydi annem yemekleri hazırlamış üstünü giyinmişti üstünde tek parça siyah deri zımbalı bir elbise vücüduna tam oturuyordu ayağında bileğine kadar botlar vardı yine dalgalı sarı saçları omuzlarındaydı her yeri apaçık hissediliyordu onu hiç bu kadar dişi ve dikkat çekici görmemiştim aklım başımdan gitmişti. orhan abi kapıyı çaldı annemle beraber kapıyı açtık orhan abinin yanında 30 lu yaşlarda bir kadın vardı . orhan abi merhaba bu filiz diye bizi tanıştırdı biz önce durumu anlayamadık anneme baktım oda habersizdi neyse filizi odaya geçirip 3 ümüz konuşmaya başladık annem bu kim dedi orhan abi filiz dedi annem kim dedi orhan abi ankaranın en pahalı eskortlarından biri dedi annem ne işi var burda dedi yusuf için dedi orhan abi.nasıl dedi annem o daha çocuk ne bir fahişeyle birlikte olabilir mi dedi ne var dedi orhan abi kocaman adam biraz tartıştılar ben araya girdim ben de istiyordum ürgüp escort filizi anneme göre daha gençti ve ben daha başka bir kadınla birlikte olmamıştım. Filiz ise uzun saçlı sütun gibi bacaklara sahip uzun saçlı küçük diri göğüsleri olan üstünde ise göbeğe kadar bir askılı süper mini siyah bir etek ve uzun topuklular vardı inanılmaz arzulamaya başlamıştım onu sonra masaya geçtik annem muhabbete girdi eee nasıl gidiyor felan dedi beni tanıştırdı orhan abi yusf buda delikanlımız dedi filiz tanıştığımıza memnun oldum dedi ve bana sıkıca sarıldı annem servis yapmaya başladı her seferinde eğilerek orhan abiye iş atıyordu. Sonra biraz vodka içtik kafalarımız hafif dumanlandı annem filize kalk hazırlanalım dedi ve yatak odasına gittiler. Ben orhan abiye yağ çekmeye başladıma bi bu ne ya nerden buldun allah razı olsun dedim . nAnnemle Filiz geldi annemin üstünde siyah saten bir gecelik iç çamaşırı yok yine kırmızı topuklular filizde ise mavi dantelli annemin en sevdiğim sütyeni vardı onda da annemin uzun botları vardı . Annem hafif hafif kapının eşiğinde filizi okşuyor boynundan öpüyordu sonra gel oturalım filizciğim dedi annem orhan abinin yanına ben filizin yanına oturdum elleşmeye başladık orhan abi annemin geceliğinin içine girmiş yalıyordu onu bende filizle öpüşmeye başladım bacaklarını göğüslerini her yerini elliyordum annem orhan abininkini ağzına almıştı orhan abi boşaldı ama hala sertti ben filize baktım o yapamam tarzı bir kafa salladı neyse dedim bende filizin direk içine girdim hafif hafif inliyordu annem ise köpek gibi hırlamaya başlamıştı bir kaç defa boşaldım ben ama 2 3 dakikya tekrar sertleşti 45 dakika kesintisiz seviştik . Annem orgazm olmuştu bile filizi ben beceremedim buda benim ayıbım . Hepimizin hali kalmayınca odanın her tarafına yığıldık ben annemin koynunda uyuya kaldım . Sabah kalktığımda filiz yoktu okuduğunuz için teşekkürler nkonuşmak için skypatan ekleyin [email protected]

Orospum, Baldizim başlıklı makalemizde baldız hikayesi ve orospu baldızım hakkında bilgiler verilmektedir.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

mon expérience de serveuse dans un sexshop 1ère pa

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

mon expérience de serveuse dans un sexshop 1ère paMon mari et moi avons notre sexshop préféré. Une petite visite par mois environ pour acheter une tenue, un accessoire… Le vendeur nous connait bien et il ne manque pas de nous offrir un petit sourire à défaut d’une ristourne. La semaine passée, j’ai eu l’oeil attiré par une annonce ‘recherchons vendeur/vendeuse’ apposée sur le comptoir.Sans avoir l’air d’y toucher, je demande si c’est pour servir ici. Le vendeur intéressé me répond qu’en effet il cherche quelqu’un pour lui donner un coup de main en magasin. Depuis qu’il a installé des cabines pour visionner des films porno à l’arrière, il est un peu débordé.Je suis en vacances et mon mari travaille, pourquoi ne pas en profiter pour joindre l’utile à l’agréable ? Je prends donc rendez-vous pour le lendemain, le vendeur me demande de me présenter un peu avant l’ouverture. J’arrive donc à l’avance, et il m’explique mon boulot. Rien de bien compliqué, il me fait faire le tour du magasin (que je connais bien). Puis il me demande de mettre la tenue qu’il a préparée. Mmmh. Je sens l’entourloupe. Quel genre de tenue ? Il me donne une robe en cuir noir superbe, et des bottes hautes assorties. Splendide. Je vais aussitôt me changer dans l’une des cabines, et je ressors en panthère noire. Bon, la jupe est un peu courte et le décolleté un peu profond mais je me sens à l’aise.Tiens, tu as gardé tes sous-vêtements, me dit-il en me voyant ? Je me regarde dans la glace du magasin, en effet mon soutien blanc ne fait pas trop glamour. Par contre je fais remarquer que sans culotte et avec une minijupe, c’est limite. Il me tend un diyarbakır escort billet de 50 euros et me demande si ça supprime la limite. Bon, faut pas m’en dire plus, je retourne en cabine.Mes seins sont bien maintenus dans la robe qui est renforcée au niveau de la poitrine, mais je sens sur mes fesses les courants d’air de la boutique… Heureusement il fait chaud. On ouvre. Le patron trie des CD quand le premier client entre. Un monsieur entre deux âges, tout étonné de me voir arriver.Vous désirez un peu d’aide ? Il bredouille qu’il est venu chercher un cadeau pour sa femme, qu’il ne sait pas trop quoi lui acheter. Je l’emmène vers les vibromasseurs, et lui propose plusieurs modèles. Je lui explique les subtilités du plaisir féminin quand sans m’en rendre compte, je me penche devant lui pour saisir un modèle anal. C’est en me retournant et en le voyant le rouge aux joues que je comprends qu’il a du voir ma chatte. Un ange passe tandis que nous nous regardons tous les deux. Il rompt le silence en prenant une paire de boules de geisha. Je lui en explique le fonctionnement, et il me dit qu’il va en prendre deux.La première pour sa femme, la deuxième pour moi. Je lui réponds que j’en ai déjà une paire, mais en me tendant un billet, il me dit que c’est pour lui montrer comment les placer. Le petit pervers. Bon, je l’emmène en cabine, il s’assied dans le fauteuil et je soulève ma jupe.Je place les boules dans ma chatte sous ses yeux lubriques, et je rabaisse ma jupe. Satisfait, il va payer ses articles. Mon patron est content, et moi je mouille comme une salope. Je décide de garder eğil escort les boules, ça me stimule un max.Les clients se succèdent, j’ai mon petit succès et les affaires marchent. La plupart d’entre eux se dirigent vers les cabines, qui sont souvent toutes prises en ce milieu d’après-midi. Le patron s’affaire à les garder propres : même si des mouchoirs sont fournis, il n’est pas rare que certains répandent leur semence sur le sol.Un homme en costume s’affaire au rayon des accessoires. Je lui propose mon aide. Un peu gêné, il me dit qu’il cherche un plug anal pour lui. Je l’emmène au bon rayon, et lui montre les différents modèles. Il s’oriente vers un plug de dimension impressionnante, avec plusieurs étages.Je lui fait remarquer qu’un lubrifiant ne serait pas superflu vu la taille de l’engin. Je prends différents tubes dans une caisse en-dessous sans me rendre compte qu’à nouveau je dévoile mon intimité au client. Votre cul est superbe me dit-il. Je baragouine un merci. Puis-je vous faire une proposition indécente ? Ajoute-t-il.Je vous propose d’aller dans une cabine contre un billet de 50 euros. Là, vous me placez le plug que je vais acheter. Que ne ferait-on pas pour un peu d’argent. Je l’accompagne donc. Il entre dans la cabine, et commence à se déshabiller. Complètement. Son sexe porte un anneau, mais il ne bande pas.Il se met à 4 pattes sur le fauteuil et écarte les jambes. Je prends le lubrifiant et en enduis généreusement mes mains. J’entre un doigt puis deux dans son anus, que je lubrifie de l’intérieur. Il pousse de petits gémissements à chaque entrée de mes mains en lui.C’est ergani escort le tour du plug. Je l’enduis de crème et le place devant son cul, puis entame l’introduction. Le début se passe bien. Le premier étage se met en place. Je pousse pour introduire le deuxième. Je sens que cela devient un peu plus difficile. On se synchronise sur le mouvement. Au moment où je pense que le plug va ressortir, j’appuie un peu plus fort pendant qu’il recule et il se met en place.Plus qu’un étage. Je commence à transpirer : le travail n’est pas évident dans le petit espace de la cabine. Nous reprenons notre souffle, il se retourne pour me sourire. Et regarder ma chatte qu’il voit du fauteuil. Je le laisse faire, et remonte même ma jupe pour retirer les boules de geisha qui ne demandent qu’à se faire expulser. Elles sortent avec un bruit de succion caractéristique.Il apprécie le spectacle et commence à bander. Il se relève et me demande de m’asseoir sur le fauteuil. Puis il vient s’asseoir doucement face à moi sur ma jambe gauche, le plug s’enfonçant en lui au fur et à mesure qu’il s’assied. Il place ses mains sur mes épaules, je place les miennes sur ses hanches. Le plug avance centimètre par centimètre, tandis que sa queue se lève. Il descend les bretelles de ma robe, cherchant à faire sortir mes seins de leur poche. Et tout se précipite en un instant. Mes seins quittent leur prison, le téton bien dressé. Le plug se met en place au fond de lui tandis qu’il finit de s’asseoir sur moi. Et il éjacule de longs jets de sperme sur ma poitrine offerte. Nous restons l’un sur l’autre quelques instants. Il prend un mouchoir et entreprend de m’essuyer les seins, avec toutes les précautions. Il replace ensuite les bretelles de ma robe, et se rhabille, le plug bien enfoncé. Nous sortons de la cabine, je reprends mon job, lui sort du magasin la démarche pas trop assurée.Je pense avoir joui. La suite au prochain épisode…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ma femme m’offre à son amant

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bbw

Ma femme m’offre à son amantMa femme m’offre à son amantNous sommes un couple uni, très amoureux et candauliste depuis 4 ans ; si nous fréquentons les clubs libertins, nous recevons aussi à la maison après sélection sur un célèbre site de rencontre ; nous sommes bi tous les deux, mais cette rencontre allait changer le cours de nos jeux.Pour commencer, je m’appelle Jean, et malgré mes 70 ans encore très bien conservés, reste sans doute de mes nombreuses années de sport ; j’ai eu l’occasion de rencontrer des hommes et j’aime me faire prendre, m’offrir, donner le meilleurs de moi-même pour satisfaire mes partenaires. Je n’en reste pas moins très actif avec ma petite femme et nos rapports sont fréquents. Depuis 4 ans nous avons choisi la voie du candaulisme et je prends beaucoup de plaisir à offrir Nini à d’autres hommes, généralement en ma présence ; je suis alors acteur, soit actif, soit voyeur, prenant beaucoup de plaisir à voir Nini jouir.Lors de ces rencontres à trois, il m’était arrivé de jouer avec ses partenaires, pour notre plaisir partagé. Lors de notre dernier contact, le candidat à cette rencontre, bi lui aussi, lui a demandé si j’étais soumis, ce à quoi elle a répondu, je l’ai su plus tard, qu’elle en avait envie. Lors de la soirée qui a précédé la rencontre, alors que nous venions de faire l’amour, comme souvent avant une rencontre, s’asseyant sur mon bassin, elle m’a dit :Demain Thierry vient pour te soumettre ; j’ai envie de te voir devenir une petite femelle sous son jouc ; pour cela tu t’habilleras en femme et tu l’accueilleras comme moi j’accueille mes amants ; moi je serais avec la caméra et tu devras nous obéir ; tu n’as pas le choix ou j’arrête nos jeux »Stupéfié, je comprends vite que je n’ai pas le choix et je lui bağlar escort donne mon accord ; elle sort alors plusieurs accessoires, à savoir un collant ouvert, un mini slip, un soutien sein et me les fait mettre ; je dois reconnaitre qu’au début, je le fais par jeu, mais rapidement alors qu’elle ajuste les sous vêtement, je commence à bander. J’essaie alors de la coucher sur le lit mais elle se débat « non tu n’as plus le droit de me prendre, sans l’autorisation de Thierry ; demain lui seul aura droit à me saillir, mais auparavant tu devras lui obéir » Choqué, je la vois se lever et se renfermer dans l’autre chambre.Le lendemain, elle me fait mettre les sous-vêtements et elle m’oblige à lui ouvrir la porte ainsi vêtu au risque que l’on me voit ; heureusement personne au dehors. A peine rentré, il me plaque contre lui et m’embrasse, m’obligeant à accepter sa langue , et devant mon manque d’enthousiasme, il me plaque la fesse, « mieux que çà « et me prenant la tête à deux main , il m’oblige à accepter son baiser fougueux, puis accompagné de nini,il se dirige vers la chambre et me jetant sur le lit, il se déshabille , libérant un sexe déjà bandé, et le présentant à mes lèvres, il me dit » suce moi , je sais que tu aimes les hommes, mais moi, tu vas m’appartenir et ce devant ta femme, avant que je la possède totalement, sans que tu puisses participer ;Pendant un long moment , il me possède la bouche, s’enfonçant au plus profond, alors que Nini me demande de lui faire une gorge profonde ; c’est elle qui me pousse, m’obligeant à l’avaler, souvent à la limite de la nausée ; puis sa queue se retire , et elle me pousse le visage vers ses couilles et son anus ; à nouveau c’est elle qui commande « lèches lui le bismil escort cul bien profond » ma langue s’enroule sur l’anneau, le lèche, le titille ; contre mon corps je sens sa queue devenir une barre énorme , alors que je vois Nini se branler en nous regardant, sur son visage le plaisir est évident.C’est lui qui met fin à l’annulingus et me plaçant à genoux, il frotte son gland sur ma raie, crachant sur l’anneau encore serré ; je ne suis plus vierge du cul mais quand il commence à pousser, la douleur commence à poindre ; c’est un gros vit que je vais encaisser et cela me fais un peu peur ; pour elle pas de problème, seul compte le fait que je vais me faire sodomiser , et elle l’encourage à me défoncer la rondelle, et il s’y emploie sans vergogne ;m’accrochant les hanches, il me percute l’anneau , essayant de me posséder d’une seule poussée, mais il est trop gros ; se retirant, il recrache sur sa queue et cette fois, il s’enfonce jusqu’à la garde, déclenchant une violente douleur dans mon ventre ; je crie, je hurle, mais il ne cède pas encouragée par sa maitresse « vas-y défonce le, fais de lui une vraie femme, il va t’appartenir et rien qu’à toi ; possède le, le plus possible, fais le devenir accro à ta queue » ces paroles le stimulent et c’est par de violentes possessions qu’il défonce ; la douleur s’estompe ou est couverte par ma jouissance qui rapidement monte dans mon ventre« Tu aimes être une petite salope, dorénavant tu devras m’obéir, être toujours habiller en femme quand je serais là, subir toutes les saillies dont j’aurais envie et même si Nini est d’accord, t’offrir à ses amis »« Tu es désormais notre soumis, à moi comme à Nini, tu as compris ? » Comme je ne réponds pas assez vite, une grande çermik escort claque s’abat sur mes fesses ;« Répond ; tu n’es plus qu’un petit lope que je baise »« Oui, je vous appartiens à tous les deux » ses coups de butoirs s’accélèrent altos que Nini s’acharne sur ma bite et mes couilles ; elle sait que cela me fait jouir et je comprends rapidement qu’elle veut me faire juter ; d’autant plus que dans mon cul, sa queue me laboure, entrainant une jouissance encore jamais perçue ; je comprends que c’est à la fois l’idée d’être soumis et sa possesion qui me fait jouir et quand il m’engrosse, je ne peux retenir un hurlement de bonheur. Ses jets me remplissent le tuyau, mais il ne s’arrête pas et pendant un long moment encore il me possède, jusqu’à ce que ,pour la deuxième fois, il jute en moi. Quand il se retire, anéanti par la jouissance de cette puissante sodomie, je m’écroule sur le lit.Le répit est de courte durée, car me faisant m’assoir par terre, il me ligature les pieds et les mains. Je vais rester comme cela pendant toute la soirée, assistant à de multiples copulations de ma femme ; déchainée elle réclamera plusieurs fois qu’il la baisse, qu’il la sodomise, et me disant à chaque fois qu’il était plus puissant que moi, qui savait la faire jouir, et que dorénavant, je ne la toucherais plus ; je ne pourrais qu’assister, impuissant à ses jouissances, entendant leurs mots d’amour, mais aussi leurs propos sur ma soumission, ce qui me fera jouir sans que je puisse me toucherEn une soirée, elle m’avait offerte à son amant, et avait fait de moi leur soumis dépourvu dorénavant de relation avec elle lors de sa présence. Par contre, nos joutes amoureuses sont devenues de plus en plus torrides ; quand nous étions seuls, ce qui était le plus fréquent, car lui, marié ne pouvait se libérer facilement, elle m’offrait sans réserve sa chatte et son anneau. Mais souvent, lors de notre étreinte, elle aimait me rappeler ma soumission pour son amant, ce qui déclenchait de violentes jouissances, tant pour elle que pour moi.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Cousins…, cousines, tante ( 8)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Cousins…, cousines, tante ( 8)Ma tante Nath se versa une autre lampée de gin et continua sa saga sexuelle…– Cela faisait presque une semaine que ton père et moi batifolions dans la cabane ! .. J’allais sortir de la maison, rejoindre ton père, quand ta mère me questionna : « Tu vas où ? Tu ne veux pas venir avec moi à la cabane, j’ai envie de bouquiner… » .. Ma langue tourna sept fois dans ma bouche avant de répondre : « Non…, je dois aller voir une copine… » .. Ma sœur, déçue, rentra aussitôt et je pus rejoindre mon amant dans le petit bois… .. À peine allongée, il me retira ma culotte, retira son pantalon et son slip, et me demanda une fellation… ! .. Gênée par la demande osée, je lui signifiai que je ne voulais pas… .. Alors, il me fit écarter les cuisses, et tout en me faisant remarquer que lui, n’avait pas honte de me lécher, colla sa bouche sur ma chatte et me pénétra d’une langue chaude, humide et serpentine ! .. Il me pénétra l’anus de son majeur, tandis que son autre main se colla sur mon clito en le malaxant comme de la pâte à modeler ! .. Dès ce moment, mon esprit vacilla et, tout en lui caressant les cheveux, j’accompagnai le mouvement de ses lèvres sur ma vulve enflammée et dégoulinante de mouille ! .. La sodomie qu’il me procurait avec son doigt, finit par me faire pisser d’extase, les orgasmes se suivaient et se prolongeaient de plus en plus… .. Maintenant, la cabane et le bois en entier, étaient emplis de mes gémissements à peine contrôlés ! .. Je lui avais menti…, rien ne me faisait plus envie que d’être une femme sexuellement accomplie et lui sucer le sexe en faisait partie… .. Sa queue, complètement congestionnée, dépassait longue et imposante sur le côté de son bassin et l’envie me prit d’un coup de le satisfaire afin de lui rendre la gentillesse qu’il venait de me procurer ! .. Le tirant par les cheveux, je décollai ses lèvres brûlantes de ma chatte, lui murmurai : « Mets ta grosse bite dans ma bouche, je vais te sucer… » .. Affolé, ton père s’allongea sur le dos, plia ses jambes, colla ses genoux sur son ventre, comme l’aurait fait une femme pour se faire prendre en missionnaire… .. Au début, étonnée, j’hésitai…, puis je compris, qu’ainsi, il dégageait tous ses atouts, et même son anus. .. Ses breloques me semblèrent encore plus énormes… .. Je me mis à quatre pattes devant lui, saisis sa grosse saucisse et commençai à lui lécher son gland ! .. Puis, l’envie me prit de descendre sur ses testicules… .. Il m’agrippa la tête à deux mains, et la poussa plus bas… .. J’étais vierge et innocente…, mais pas au point de ne pas comprendre ses doléances… .. Ma langue glissa des couilles à son anus, et réussit même à y pénétrer… ! .. Son souffle tekirdağ escort était court et ses grognements, me faisaient penser à une basse-cour, un jour d’abattage général. .. Enfin, je me décidai à faire glisser ma baveuse jusque son bout et de faire ce qu’il attendait de moi… .. Je fus, un instant, tétanisée par l’ampleur qu’avait pris sa bite grâce à mon intervention sur son cul… .. Pourtant, je n’en étais plus, maintenant, à ma première branlette…, mais là…, “chapeau”, son sexe turgescent, me fit penser, un moment, qu’il ne rentrerait jamais dans ma bouche…, ou alors, avec un chausse-pied ! .. Son gland, complètement décalotté, présentait à sa basse un bourrelet énorme et violacé, entièrement barbouillé d’une pommade visqueuse et opaque… .. Il m’avait déjà expliqué que ce n’était que du pré sperme, prémices à l’arrivée des grosses giclettes… .. Je fermai les yeux et l’instrument glissa dans ma bouche… .. Il se cabra, poussant lui-même son opinel contre mes amygdales en vociférant des infamies… .. Il me lâcha la tête, afin que je donne libre cour à ma libido… .. C’est à ce moment là que la porte s’ouvrit avec fracas… .. Ta mère apparut à contre jour et, n’osant retirer ma bouche de peur qu’elle ne voie ce que je mâchonnais, je la cachai complètement au fond de ma gorge…, naïve… ! .. Passant derrière moi, elle put admirer que je ne portais pas de culotte et que ma vulve était trempée comme une limace sous un orage… .. Elle ne dit mot, prit une bande dessinée et s’installa sur la couche près de la nôtre… .. Si je n’avais pas eu la bouche pleine, je lui aurai signifié d’aller plus loin, ou même de partir…. mais bon, si ça ne la gênait pas…, moi non plus… .. J’essayais maintenant de le sucer du mieux que je pouvais…, c’était ma première et je dois avouer que c’était moins évident que cela n’y paraissait… .. De temps à autre, je devinais le regard de ma sœur, biaisant de côté, afin de se rincer l’œil… .. Cela devait faire bien une demi-heure que j’œuvrais et toujours pas d’éjac…, mais bonne ouvrière, je continuais… .. Dès le début, j’avais opté pour que ses couilles ne se vident pas dans ma bouche…, du moins, pas la première fois…. il m’aurait prise pour une grosse salope ! .. Tout à coup, mon œuvre fut stoppée par le grognement de ma frangine… .. Elle jeta son livre, me poussa sur le côté en m’arrachant la queue de ton père… .. Elle prit ma place entre ses jambes et avant de s’empaler la bouche sur sa bite tendue à l’extrême, me sermonna : « À ce rythme là…, dans une semaine, il n’aura toujours pas craché…, le pauvre !!!…– Ton père et moi étions complètement abasourdis par son comportement… .. Elle branla un moment süleymanpaşa escort l’énorme sexe et l’engloutit… .. Il hurla aussitôt et, les yeux rivés sur la bouche de ta mère, gloussa comme une dinde qu’on trousse avant de la mettre à rôtir… .. Les gestes de ma sœur étaient précis, ses lèvres glissaient comme des patins à glace, une main lui malaxant les pruneaux, tandis que l’autre accompagnait sa bouche dans un ballet des mille et une nuits… .. Son mouvement en colimaçon fit très vite aboyer le mâle… .. Ma sœur le retira de sa gorge et me le tendit… .. Le gland avait à peine atteint ma luette que son propriétaire m’encercla la tête de ses mains, et propulsa sa bite contre le fond de ma gorge… .. Un tsunami de jus de couilles m’envahit la bouche, incapable d’avaler assez vite toute cette aubaine que m’adressaient ses gonades hystériques et pleines à craquer… .. Étouffant sous l’afflux bienfaisant, respirant par le nez, deux énormes guirlandes me giclèrent des naseaux et atterrirent sur le ventre du Monsieur… .. Après plusieurs salves, il me relâcha et je pus enfin respirer normalement… .. Ne sentant plus rien venir et, voyant que ton père ne grognait plus, je ressortis l’outil procréateur de ma bouche et le regardai, hagarde. .. Ta mère, entre temps, avait repris son bouquin et, comme si rien n’était, lisait à trente centimètres de la bite qui venait de cracher et que je tenais encore en main… .. Agacée, ta mère me fit remarquer que je devais la lui nettoyer avec la bouche et récupérer tout ce qui avait dégouliné hors de mes lèvres… .. J’obéis et cela refit grogner ton vieux… !– À partir de là, ton père n’eut d’yeux que pour ma sœur, sentant sûrement tous les bienfaits que pourrait lui procurer la bouche et le corps d’une femelle plus âgée et expérimentée. .. Tout en parlant avec elle, les doigts de mon amant me frottaient la vulve, me mettant dans l’embarras vis-à-vis de ta mère… .. Impossible de lui cacher ma jouissance, mon bassin se soulevait et ma chatte arrosait les doigts coupables par de larges jets de mouille… .. Ma sœur se leva, pensant que, gênée, elle allait partir, je fus sidérée par ce que je n’osais croire. .. Elle se déshabilla le bas, montrant à mon mec sa chatte plus velue que la mienne… .. Elle rapprocha de ton père son bas-ventre et lui demandant si elle lui plaisait, s’allongea près de moi et ramena ses jambes, comme moi, sur sa poitrine, s’offrant sans vergogne au regard de mon amant… .. Elle m’embrassa comme un garçon, passant la langue, puis me susurra : « On se fait dépuceler en même temps, petite sœur…, nous n’allons pas rester pucelles et rater ce qu’il a entre les jambes… ».– şarköy escort Excité comme une puce, ton père commença à nous lécher la chatte et l’anus sans aucune retenue et à tour de rôle. ..Ta mère voulut passer en premier, pour me montrer que ça ne faisait pas mal… .. Il se plaça à l’entrée de son vagin et je vis le monstre se faire engloutir…, il était énorme… .. Ma sœur avait beau serrer les dents, les allers et retours de l’étalon ne la laissaient pas de glace, elle miaulait de plaisir et de douleur… .. Elle attira ma bouche et me roula un patin chaud brûlant, tandis que son autre main, passant sous ses cuisses, allèrent choper les grosses boules qui se balançaient d’avant en arrière, se claquant avec bruit, sur son cul grand ouvert… .. Elle décolla sa bouche de la mienne pour me commander : « Va…, il est prêt à cracher…, ne fais pas perdre cette manne…, on en boit jamais assez… »– J’eus à peine le temps de m’approcher de leur bas-ventre que le gland sortit de la trousse dépucelée et se dirigea vers mes lèvres… .. La première salve me barbouilla le nez, mais tout le reste dégoulina au fond de ma gorge… .. Repu, ton père s’étala sur ta mère pendant qu’elle me nettoyait le nez à grands coups de langue… .. Nous le laissâmes reposer un peu, puis ce fut mon tour… .. Ta mère me lécha abondamment le cul et la chatte, puis suça et saliva sur le gland, et enfin, je sentis l’homme m’arracher l’hymen… .. Lorsque je sentis ses couilles sur mon cul, je compris que j’étais femme… ! … Après un petit moment, il fit signe du regard à ta mère et cette dernière se pencha sur nous pour engloutir sa bite et le sperme qui s’en échappait… .. À partir de ce jour, ton père n’avait de sentiments que pour ta mère…, quelques années plus tard, ils se marièrent et tu es née… ! .. Bon allez, on ramasse ta cousine et au dodo !Elle m’aida à la mettre sur mes épaules, c’était une fausse maigre, je remerciai le seigneur de ne pas lui avoir encore donné ses nichons. Tatie ouvrit la porte de la chambre de sa fille et me souhaita bonne nuit. Je la fis tomber sur son matelas et, au moment où j’allais partir, elle m’agrippa les testicules en marmonnant : « Tutute, donne tutute… »Elle m’approcha de sa bouche et mon gland encore congestionné par l’histoire de ma tante, disparut dans sa bouche… Elle commença à me mâchonner comme une véritable tétine… Et l’irréparable se produisit. Retenant mes gémissements, mon sperme gicla dans sa gorge et ma cousine but d’une traite, jusqu’à plus soif. Devinant que le tuyau était à sec, Rebecca arrêta de téter et s’endormit comme une bienheureuse. J’essayai, sans me faire rayer le casque, de ressortir du paradis, ma bite toujours en érection, quand la voix de ma tante m’interpella du fond de la salle de bains :– Ça va aller…, tu veux un coup de mains ?Perplexe et toujours coincé, moi :– Euh…, non, non, tat…, euh, Nath, ça va aller… !Je finis par regagner ma chambre, toujours en érection, la tête remplie des histoires de ma tante…, et de la bouche de ma cousine.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Sexe à l’hôtel 4

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Sexe à l’hôtel 4Mes exploits de ce matinDans l’hôtel ou je travaille pour la saison estivale j’ai repéré un homme blond avec une fine moustache, bien bâti qui doit avoir dans la cinquantaine.J’ai constaté qu’avec sa femme c’est loin d’être l’entente cordiale, chacun d’eux fait un peu ce qu’il veut.Je décide de le draguer.Je multiplie les sourires et attitudes provocantes quand je le croise dans l’hôtel.Pendant plusieurs jours, quand il sort se promener en ville surtout dans la rue piétonne je m’arrange pour le croiser et faire en sorte qu’il me remarque, je le frôle et le gêne en me mettant dans son chemin.J’ai vite repérée l’heure à laquelle son épouse quitte sa chambre chaque matin, je viens faire celle-ci quand lui y est encore, car en général il sort plus tard, m’excusant de le déranger et invoquant mes impératifs concernant mes horaires de travail.Après plusieurs jours, bien que son regard se pose de plus en plus sur moi et malgré mes attitudes sans équivoque, il ne se décoince pas alors je décide d’en faire plus dans la provocation.Abandonnant la blouse que j’enfile en général pour mon travail je mets un maillot à bretelles ajusté sans soutien-gorge et quand je me baisse pour faire son lit ou nettoyer le sol mes seins ont tendance à sortir du vêtement.Toujours pas de réaction de la part de ma proie malgré que je remarque qu’il profite bien du spectacle que je lui offre.Le lendemain je décide de me montrer encore plus salope et d’être indécente, comme on dit “ça passe ou ça casse” et s’il se plaint adieu à mon bouleau.Je retire ma culotte avant d’entrer dans sa chambre et comme j’ai mis une jupe assez courte qui remonte quand je me baisse sans plier les genoux il n’est pas sans voir mes fesses et mon intimité, je dirais même qu’il ne voit que ça. Comme je l’avais prévu il a du mal à détacher son regard de ce que je lui montre mais il ne dit et ne tente rien.Dépitée, mon travail terminé je quitte sa chambre mais quand j’ouvre la porte il m’apostrophe:<>.<>.<>.<>.<>.<>.<>.<>.<>.<>.<çerkezköy escort n’y met pas les pieds>>.<>.<>.Le lendemain mon travail terminé je l’attends, Serge m’emmène en voiture jusqu’au port qui n’est pourtant pas très éloigné de l’hôtel, j’en profite pendant le parcours pour caresser sa cuisse droite et cela m’amuse de voir son short se déformer de plus en plus car son sexe augmente progressivement de volume.Arrivés sur le parking du port je le suis à distance sur le ponton, discrétion oblige.Il enlève ses nu-pieds et le bateau sur lequel il monte est superbe, loin d’être un modeste canot.Je me déchausse et il m’aide à monter puis je dois me baisser pour entrer dans l’habitacle.<>.J’entends le bruit du moteur qu’il met en marche puis le bateau commence à bouger, marche arrière pour quitter le ponton d’amarrage puis marche avant à vitesse réduite.J’examine l’intérieur du bateau qui est joli et bien aménagé, même si c’est un peu exigu on peut y séjourner. Le bruit du moteur augmente fortement, l’avant du bateau a tendance à se soulever de l’avant et la vitesse augmente.<>.Je le rejoins au poste de pilotage et pendant que je caresse une de ses cuisses nous parlons le temps d’être assez éloignés de la côte puis il arrête le moteur>>.Je le suis à l’intérieur, il ouvre une porte et nous entrons dans l’habitacle. Il enlève les coussins qui servent de dossiers à la banquette qui de ce fait devient plus ou moins une couchette sur laquelle il étend une grande serviette de plage.Nos ébats vont être rythmés par le balancement permanent du bateau qui bouge et à tendance à changer de direction à cause des vagues et de la marée, je ne suis pas rassurée car j’ai l’impression qu’on va chavirer.Debout nous nous enlaçons et embrassons, nos langues se mêlent pendant que je plaque mon ventre contre le sien, surtout afin de l’exciter encore plus je me frotte contre sa queue érigée qui déforme déjà bien son short.Nous nous caressons puis je commence à le dévêtir.J’embrasse et je lèche les parties de son corps que je mets à nu, je commence par sa poitrine puis son ventre en enlevant son maillot puis en me baissant quand son short et son caleçon gisent sur le sol ses cuisses et son sexe de bonne taille qui se dresse fièrement.A genoux j’embrasse puis lèche le pénis en insistant sur le gland que je suçote pendant un moment ce qui l’énerve.Il se raidit quand d’un mouvement brusque j’enfonce son membre dans ma bouche et le fais pénétrer au fond de ma gorge.Je lui fais une fellation en serrant bien mes lèvres sur sa queue et en donnant beaucoup d’amplitude aux va-et-vient de ma bouche, mon nez vient buter contre son pubis et sa toison irrite mes narines.Serge repousse ma tête avant d’arriver à l’éjaculation.Je me retrouve allongée sur la couchette, il se met tête-bêche au dessus de moi, ses jambes de chaque côté de ma tête.Il écarte mes cuisses, sa bouche est sur mon sexe qu’il embrasse puis lèche, sa langue pénètre dans ma chatte et s’y promène pendant un bon moment.Je caresse ses testicules et sa queue que je lèche longuement ensuite.Quand je prends sa verge dans ma bouche il accélère le léchage de mon intimité çorlu escort puis il se met à me doigter en même temps avec une main la chatte et l’anus pendant que son autre main caresse ou masturbe mon clitoris.A cause du plaisir qui monte dans mon ventre j’accélère la fellation et m’active jusqu’à ce que sa queue gonfle et s’agite pendant que des giclées de sperme éclaboussent ma gorge.J’avale consciencieusement le liquide puis je continue la fellation jusqu’à ce que mon amant voulant passer à autre chose se relève puis se déplace.Serge me couche sur le côté et replie mes jambes mettant mes genoux contre mes seins.Allongé sur le côté derrière moi il pénètre ma chatte une main agrippée à une de mes hanches pendant que des doigts de sa main libre masturbent mon clitoris.Sa queue fait des aller-retour dans mon intimité pendant un moment avant d’en sortir, il la place contre mon anus et d’une poussée de son corps la fait coulisser dans mon cul qu’il se met à défoncer doucement savourant le fait que son membre se retrouve enserré dans mon anus.Puis il accélère progressivement le rythme des aller-retour de son pénis dans mon corps pour finir par donner des coups de reins violents pendant un bon moment avant d’éjaculer dans mon cul.Serge est allongé sur le dos, à genoux à côté de lui je caresse son pénis ramolli et gluant puis je le masturbe, il ne met pas beaucoup de temps avant de commencer à bander de nouveau.Je lui fais une nouvelle fellation pendant qu’il caresse mes fesses, mes cuisses et masturbe vigoureusement mon clitoris qui est sa cible privilégiée.A genoux la tête posée sur mes bras croisés je creuse mes reins pour présenter au mieux mes fesses, il se positionne derrière moi, il me prend en levrette et il me défonce longtemps la chatte ou l’anus au gré de ses envies.En même temps il martyrise violemment mon clitoris ne s’arrêtant pour caresser mes fesses ou mes cuisses qu’après que j’ai eu un orgasme. Peu pressé d’éjaculer et attentif à mon comportement, car comme le plaisir que je ressens ne faiblit pas je ne contrôle plus les réactions de mon corps, il a trouvé mon point faible et il recommence sa torture plusieurs fois m’amenant chaque fois à l’orgasme. Il me dit que pour lui c’est un plaisir de me voir jouir.A chaque fois que j’atteins l’orgasme j’ai tendance à m’écrouler sur la couche, il passe un bras sous mon ventre et me soulève pour que je reste positionnée correctement à genoux, sa verge ne quitte pas mon corps.Il me défonce longtemps soucieux de mon plaisir avant de ne plus pouvoir se retenir et de se soulager de nouveau dans mon cul.Allongée je récupère un moment pendant qu’il nous sert à boire, la première gorgée que j’avale me fait tousser et je m’étrangle car c’est de l’alcool qu’il me fait boire. Quand j’ai vidé mon verre je suis ragaillardie.Il a envie de continuer les ébats, je ne suis pas contre.Il me demande de le remettre en forme ce que je fais d’abord avec ma main jusqu’à ce que sa queue recommence à grossir, ensuite je m’en occupe avec ma langue et ma bouche.Serge est de nouveau prêt pour l’action.Je me mets à califourchon sur lui mes jambes de chaque côté de son corps, avec une main je dirige son pénis vers mon intimité puis en me baissant je le fais pénétrer en moi.Je commence à bouger pendant qu’il caresse mes seins, agace et tord ergene escort mes tétons.Avec des mouvements de mon bassin de plus en plus rapides je fais aller et venir la queue dans ma chatte, il donne des coups de reins en rythme avec moi.Notre accouplement dure un bon moment et je mouille beaucoup.Je me soulève un peu pour faire sortir la verge de mon intimité puis je la fais pénétrer dans mon anus et nous recommençons de concert à donner des coups de reins. Les va-et-vient incessants de la verge en moi m’amènent encore à la jouissance et je dois rester un peu sans bouger toujours empalée pour récupérer avant de recommencer à remuer puis enfin le corps de Serge se tend et sa queue est agitée par des soubresauts pendant qu’il éjacule encore dans mon cul. Après un petit moment de récupération il me caresse de nouveau la poitrine, le ventre, les cuisses pour finir par me masturber le clitoris.Mes envies reviennent rapidement, je m’attaque de nouveau à son pénis, d’abord avec les mains, je le masturbe vigoureusement pendant un bon moment jusqu’à ce qu’il soit de nouveau en érection.Il prend l’initiative et je me retrouve couchée sur le dos les jambes repliées et écartées, après avoir observé mes parties intimes exposées à sa vue mon amant s’allonge sur moi et sa queue pénètre ma chatte.Il donne des grands coups de reins rapides, les clapotis de ma mouillure rythment ses mouvements, ses testicules tapent contre mes fesses.Il s’active pendant un bon moment s’arrêtant de temps en temps quand il est au bord de l’éjaculation et le plaisir remonte de nouveau dans mon ventre jusqu’à devenir trop fort, j’ai de nouveau un orgasme arrosant son sexe avec la cyprine qui gicle de mon vagin.Il sourit satisfait du plaisir qu’il me donne.Sa verge sort de mon intimité et pénètre mon anus.Il semble infatigable, je change la position de mes jambes et je remue faisant bouger mon bassin au même rythme que ses coups de reins, il commence à respirer bruyamment et à être en sueur pendant qu’il me défonce le cul longtemps me faisant encore jouir avant de pénétrer de nouveau ma chatte.Brusquement il se retire et vient se mettre à genoux au dessus de ma poitrine les jambes de chaque côté de mon corps.Sa queue raide et gluante est devant ma figure, je pose mes mains sur ses cuisses et je l’enfonce dans ma bouche puis je lui fais une fellation avec des va-et-vient rapides enfonçant le plus que je peux son membre dans ma gorge.Rapidement je sens la verge trembler dans ma bouche et un peu de sperme arroser ma gorge, tout en avalant je continue un peu à sucer pendant qu’elle rétrécit et ramollit vite.Il s’écroule sur moi épuisé, avec les jouissances répétées je ne suis plus très fraîche moi non plus.Après avoir un peu récupéré nous prenons un bain dans l’océan pour faire disparaître les traces de nos ébats et nous rafraîchir un peu puis nous rentrons au port.Serge me propose de nous revoir et même de passer une nuit sur son bateau ce qui me paraît difficile à faire car je ne vois pas comment expliquer cette absence à mon mari.Le revoir et faire l’amour avec lui je ne suis pas contre car c’est un bon amant. Rentrée chez moi j’embrasse mon mari.<>. <>.<>.J’ai compris qu’il ne m’a pas crue.Je me remémore les périodes ou il me battait et ou les punitions pleuvaient, j’ai l’impression que ça va recommencer mais c’est le prix à payer pour mes incartades.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Géraldine tome 2-Chapitre 50

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Géraldine tome 2-Chapitre 50Chapitre 50 – Du chenil au bureauGéraldine traversa la cour qui la menait au chenil tranquillement, ses pas entravées par sa jupe étroite, sentant sa longue queue de cheval frottant presque la raie de ses petites fesses, dilatée à l’extrême par son plug vibrant, qui dépassait du cœur de sa jupe de latex rose.En poussant la porte du chenil, elle vit immédiatement Slutty attachée par son anneau nasal à un anneau fixé dans le sol, prêt de la table de préparation canine, et qui bizarrement gémissait déjà telle une vraie chienne. Elle chercha Kitty des yeux, en vain, mais entendant du bruit dans un coin invisible de la porte , Géraldine se dirigea vers l’endroit, d’où s’échappait des cris étouffés de douleur .Maître Laurent était en train de mettre un large ring-gag à la pauvre Kitty, dont le corps était prisonnier d’une catsuit de latex noir identique à celle des chiennes, où les bras et les jambes des soumises étaient pliées à l’extrême. Elle était suspendue dans les airs par un savant shibari, mais dans une position qui la faisait ressembler à une grenouille sur une table d’autopsie…Mais sans la table . Même après le peu de temps passé au chenil, son visage était devenu méconnaissable, par le manque de sommeil et l’intensité des sévices subis par le Maître du chenil, qui ne lui laissait aucun repos.Ce dernier glissa un tuyau de latex épais dans la bouche écartelée de la petite Chatte-grenouille, avant de lui boucher les oreilles avec des bouchons d’oreilles, rajoutant par-dessus deux éponges épaisses, qu’il scotcha autour de la tête nue de la pauvre Kitty, qui se retrouva aussitôt sourde a toute les activités du chenil.Maître Laurent prit des pinces japonaises, et les fixa aux petits mamelons annelés à sa merci, les reliant ensuite à un anneau du plafond par un long ressort.“ – MMMMMMMPPHHH!! AAARRRGHHH !!! ‘I’IE, MAI’RE!!!  MMMMMMMPPHHH!!»Supplia la pauvre Kitty, sous la douleur de ce nouvel étirement de ses sensibles petits mamelons, tandis que ses yeux bleus rougis par trop de larmes cherchaient un regain de gratitude.Mais Maître Laurent ne répondit pas, et pris une cagoule large, où il fit passer le tuyau de latex, et il se mit à actionner une pompe, qui immédiatement fit de la tête de la pauvre chatte un gros ballon de presque 80 centimètres de diamètre.Il rapprocha ensuite un vérin possédant un énorme gode, et empala la pauvre Kitty, avant de mettre le vérin en action, qui commença des va et vient pour autopsier l’intimité de la chatte-grenouille.“ –  MMMMMMMPPHHH!! AAARRRGHHH !!! MMMMMMMPPHHH!!»Hurla aussitôt la boule de latex noir qui se voulait être la tête de la pauvre Chatte-grenouille, dont l’anus n’était plus que plaie, depuis que les chiennes l’avaient prises plusieurs fois chacune, quand elle était entravée a l’intérieur de sa cage.« Tu es venue chercher la chienne pour la Directrice, je suppose….Jolie tenue pour une chaude petite salope telle que toi ! » Dit le Maître du chenil, délaissant la Chatte-grenouille, qui resterait ainsi suspendue jusqu’au repas du soir, et alla détacher la « Pink Lady » ,en effleurant au passage le cœur de l’étroite jupe de Géraldine.  « Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’re ! Haaaannnnn !  Me’ci Mai’re ! Mmmpphhh ! » Soupira doucement la soumise-secrétaire, en minaudant, papillonnant les longs faux cils de ses yeux de biche lourdement maquillés, quand la main l’effleura, tout en portant son regard sur l’imposante bosse qui se dessinait sur le pantalon du Maître du Chenil.« Tu sembles avoir apprécié ton statu de pouliche que je t’ai fait découvrir, petite salope ! » Dit Maître Laurent, auquel le regard «gourmand» erzin escort de la soumise-secrétaire n’avait pas échappé, commençant de caresser son entre-jambe, avant d’essuyer un petit filet de bave qui s’écoulait du large gag-ball de Géraldine. « Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’re ! Haaaannnnn !  ‘Ais ‘ous n‘avez ‘outé ‘qu’un ‘oté , Mai’re ! ! Mmmpphhh ! » Répondit la secrétaire, dans un soupir lascif, en frottant son gag-ball sur la main du Maître du Chenil, tout en continuant de minauder.« Petite salope gourmande ! « Dit le Maître du chenil, dans un sourire réjoui, en s’empressant de déboutonner son pantalon pour en sortir son énorme sexe, tandis que son autre main avait déjà fait se tourner Géraldine pour lui retirer son gag-ball.«MMMMmmm … Oui, Maître ! » Soupira la soumise, acquiesçant d’un signe de tête, tout en se mettant à genoux devant le sexe qui s’offrait à elle, l’engouffrant langoureusement, l’avalant au plus profond que sa gorge de Sissy Slut bien éduquée pouvait le faire, sous le couinement et le regard désespéré de Slutty, dont la charge électrique venait de se remettre en charge.« Tu as des lèvres exquises, et qui savent parler aux hommes, petite Géraldine » Dit Maître Laurent, qui caressait les mains de la secrétaire entravées par leur barre.« – MMMmmmmmm ! MMMmmmmmm ! » Soupira doucement la soumise-secrétaire, dont la bouche était entièrement remplie par l’imposant sexe, et qui glissait dessus avec volupté dans de doux va et vient  .Ayant la tentation d’obliger la secrétaire à un deepthroat, Maître Laurent se ravisa sous la douceur des lèvres expertes de la soumise et lui laissa libre court à son inspiration.« – MMMmmmmmm ! Haaaannnnn ! Il ne faut pas me tacher, Maître ! MMMmmmmmm ! » Gémit  lascivement Géraldine, en laissant sa langue percée aller et venir sur le pénis qui se dressait face à son visage, avant de l’engouffrer de nouveau, en sentant que la sève du Maître du chenil qui montait dans son membre, et qu’elle avala avec gourmandise, en le caressant ensuite de sa langue pour prendre la totalité.« Je ne sais pas qui est la plus chienne des deux, petite salope ! » Dit Maître Laurent, en engouffrant de nouveau le large gag-ball dans les lèvres encore humides de Géraldine, qui minaudait encore un peu, du sourire plein les yeux sous le « compliment ».« Mmmpphhh ! Me’ci Mai’re ! Mmmpphhh ! »Soupira  la  soumise-secrétaire, en relevant la tête , ses yeux  gourmands restants fixés sur le membre, qu’elle caressait doucement de son gag-ball.Maître Laurent aida Géraldine à se relever, et lui plaça la longue laisse de strass de la « Pink Lady » dans une main.«Tu vas l’emmener faire un pipi dans le petit jardinet à coté et tu me la ramènes aussitôt après que je lui remette son plug d’urètre ! »Ordonna Maître Laurent, en se baissant pour retirer le plug d’urètre, qui bloquait toute évacuation sans exception pour la pauvre Slutty.« -AHOUAHOU !!!AAOOUU !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! »Couina la « Pink Lady », sous la douleur que lui infligeait le Maître du chenil, en lui étirant un peu plus ses testicules  hypersensibles pour lui retirer son plug d’urètre.Géraldine sortit du chenil, et se dirigea doucement vers le jardinet, suivi par Slutty, la petite « Pink Lady ».« -AHOUAHOU !!!WOUF !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! » Couina la « Pink Lady », comme une vulgaire canidé sous la nouvelle décharge, qui irradiait dans son être, battant de ses paupières ornées de ses longs faux cils roses, essayant d’attirer le regard et la clémence de Géraldine.« Mmmpphhh ! Fait pi’i, ‘lutty, s‘i ‘e ‘lait ! Mmmpphhh ! » Soupira la secrétaire, en tirant hassa escort un coup sec sur la laisse en réponse à la supplique canine de la chienne.« -AHOUAHOU !!!WOUF !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! » Aboya Slutty, en tirant dans le sens contraire, comme si elle pouvait échapper à l’emprise de sa laisse.“ – MMMMMMMPPHHH!! ‘ISSE ET ’AIS ‘OI !!! CHA’UNE A SA PLA’E !! MMMMMMMPPHHH !!! » Dit Géraldine, en raccourcissant comme elle pouvait la laisse de la chienne, se mettant de titiller les lourds grelots qui ornaient les testicules étirés de la « Pink Lady » avec sa chaussure à plate-forme . « -AHOUAHOU !!!AAOOUU !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! » Couina  la chienne caniche, sous la douleur des lourds grelots de ses deux grosses pommes, que se mettaient à agiter sa promeneuse, tout en commençant honteusement à uriner sur la pelouse.Une fois l’affaire de la chienne Slutty finie, Géraldine l’entraîna à nouveau dans le chenil, où Maître Laurent attendait en préparant quelques petits jouets pour s’occuper de la Chatte-grenouille .Il replaça le plug d’urètre, non sans couinements de la part de la chienne, qui se débattait, mais dont Géraldine tenait la laisse au plus court.« Voila la fifille est prête ! A demain matin, ma belle pouliche !»Dit Maître Laurent, en caressant rêveusement la croupe cambrée sous la jupe de latex de la secrétaire.« Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’re ! Mmmpphhh ! » Répondit la secrétaire, dans un soupir lascif, minaudant pour retirer ses fesses de la main exploratrice, et s’en allant en emmenant la « Pink Lady » de la Directrice dans des couinements, que lui arrachait chaque mouvement de son arrière-train, le tout tinté de la musique de ses lourds grelots.Après une traversée de la cour fut longue et fastidieuse, où Géraldine avait été presque obligée traîner la chienne caniche rose. Bien que le Maître du chenil avait arrêté la télécommande pour les décharges électriques, la chienne caniche n’avait pas arrêté de couiner, tant son humbler de métal lui étirait ses parties génitales, que de temps en temps Géraldine avait poussé du pied en passant derrière la « Pink Lady », pour activer le mouvement, sous les yeux amusées et satisfaits de la Directrice, qui l’avait regardé en fumant sa cigarette derrière la baie vitrée de son bureau, avec à ses coté son délicieux cendrier de bureau.Géraldine frappa à la porte du bureau, attendant patiemment l’autorisation d’entrer, tandis que la chienne Slutty se tortillait doucement, en levant des yeux larmoyants et inquisiteurs envers sa promeneuse, qui lui semblait-elle, avait pris un malin plaisir de jouer avec les lourds grelots, qui embarrassaient ses énormes testicules étirées.“ – Entrez ! ”Dit la voix de Maîtresse Xaviera, sur fond des gémissements de son cendrier.« Pa’don ‘our le ‘e’ard, Mai’resse ! »Dit la secrétaire, en entrant suivi de la « Pink Lady », en baissant les yeux sur la chienne, faisant croire que son retard n’était du qu’a la chienne indisciplinée et traînarde.« J’ai vu que tu faisais tout ton possible pour accélérer cette adorable petite chienne, petite Géraldine ! » Dit la Directrice, en prenant la laisse accrochée à l’anneau nasal de Slutty, l’entraînant vers les cousins, où résidait habituellement sa chatte.« -AHOUAHOU !!!WOUF !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! » Couina Slutty, en papillonnant de ses yeux ornées de ses longs cils de strass, quand Maîtresse Xaviera lui attacha sa laisse à un gros anneau qui sortait du sol.« Tu dois mourir de soif à force d’aboyer, ma belle ! »Dit la Directrice, sur un ton ironique, en prenant un petit tuyau raccordé à un gros sac de lavement rempli hatay escort de liquide, qu’elle glissa dans un petit trou prévu dans le  modulateur de sons, mettant le compte-goutte en route. Puis elle passa derrière la caniche rose, et raccorda une petite pince électrique au plug d’urètre qu’elle brancha au broîtier, tout en caressant au passage de sa main gantée les testicules étirées de sa petite chienne.« -AHOUAHOU !!!AAOOUU !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! » Couina  la chienne caniche, en sentant la main de la Directrice sur ses sensibles testicules, ayant compris ce qu’elle avait fait quand elle l’avait senti tripoter le plug d’urètre de son clito flasque. Elle tourna un regard affolé vers Géraldine, cherchant du secours, tandis qu’elle sentait les premières gouttes qui coulaient dans sa gorge, et qui avait le goût du cocktail aphrodisiaque .« Géraldine, appuie sur la télécommande, que je vérifie les branchements !»Ordonna la Directrice à sa secrétaire, ayant vu le regard implorant que lui lançait Slutty.Géraldine hésita prit la télécommande sur le bureau, et baissa les yeux pour ne pas regarder Slutty, actionnant malgré tout le bouton pour envoyer une décharge dans les parties génitales et l’anus de la Pink Lady« -AHOUAHOU !!!AAAAAOOOOUUUU !!! AHOUAHOU !!! » Hurla la « Pink Lady », ses yeux se voilant de larmes, sous la douleur que lui infligeait son amie, malgré elle. L’électricité irradiant au plus profond de son intimité, de son clito bagué et flasque, et de ses testicules que le humbler étirait à l’extrême.« Berce mes oreilles de tes couinements, petite Pink Lady ! » Dit Maîtresse Xaviera, en tournant les talons pour retourner à son bureau, tout en prenant un de ses longues cigarettes, que Géraldine s’empressa d’allumer d’une de ses mains entravées.Le téléphone du bureau sonna.« Bonjour Maîtresse Maryse , vous vous inquiétez pour votre Maura ? « Demanda la Directrice, en décrochant, tapotant sa cendre sur la langue de son cendrier.   “ – HAAANNN ! AAARRRGHHH !!!… ”Geignit  la pauvre soumise-cendrier , sous la cendre brûlante qui lui chauffait sa langue étirée.« Ce n’est rien, c’est mon cendrier qui brûle un peu ! Oui, bien sur, je peux vous prêtez 2 soumises pour votre tournage de demain, cela ne pose aucun problème…..Ma nouvelle secrétaire les accompagnera dans l’après-midi avec un chauffeur ! »Dit Maîtresse Xaviera, à son interlocutrice, tout en continuant de fumer sa cigarette, avant de raccrocher son téléphone, et faisant signe à Géraldine, si elle avait compris la conversation .« Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’resse ! Mmmpphhh ! » Répondit la secrétaire, en acquiesçant de la tête, son regard s’attardant sur Slutty qui couinait doucement ,les yeux embués et commençants de se voiler par son esprit, qui commençait de s’affoler sous l’effet du cocktail .« Maîtresse Maryse a un tournage de film SM latex demain….Deux de ses figurants ont décommandés, elle a tout de suite pensé à nous….Et elle désire Amanda, qu’elle a aperçu dans les toilettes l’autre soir, et l’autre de mon choix….Tu n’auras qu’a prendre Joy ,et emmène donc ma petite « Pink Lady », elle fera sensation….Et qui sait, Maîtresse Maryse te trouvera peut être une occupation….Mais retourne donc travailler, et tu viendras promener ma chienne avant d’aller au réfectoire pour manger !« Ordonna Maîtresse Xaviera, en claquant de nouveau, une fessée sur les petites fesses de sa soumise-secrétaire étroitement gainée de leur jupe de latex rose« Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’resse ! Mmmpphhh ! » Soupira Géraldine, en repartant vers son bureau, tout en tortillant ses petites fesses sous le regard de la Directrice, l’esprit déjà de se voir tourner dans un film SM.En refermant la porte, Géraldine entendit Maude gémir sous une nouvelle brûlure, de concert avec Slutty, qui saouler au cocktail aphrodisiaque, recevait une nouvelle décharge électrique, qui cette fois la fit couiner presque d’euphorie.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Le dominateur cocu

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Le dominateur cocuLe dominateur cocu Franck ,mon mari, est d’un naturel trés jaloux et un peu voyeur aussi…il a eu la “bonne” idée de mettre des cameras de surveillance dans chaque piéce de la maison pour m’espionner , au cas ou je ne ferais pas trop de “bêtises” lors de son absence durant ses journées de travail, et naturellement, il s’est bien gardé de m’en avertir. Comme tout les jeudis , Ana Lucia, notre femme de ménage passe a la maison.Je l’apprecie beaucoup, elle est simple, conviviale , sans prise de tête , trés rigolote et décontractée , pour ne pas dire familière mais pas dans le mauvais sens du therme. Elle fait également du trés bon travail avec beaucoup de serieux… c’est d’ailleurs pour cela que mon mari a donné son accord pour qu’on la choisisse elle plutot qu’une autre. Cependant, même si Ana Lucia m’avait autant emballée de par sa personnalité et par son professionalisme, c’etait aussi et surtout pour son physique que je la voulais à tout prix chez nous…une vraie bombe selon mes gouts et j’ai donc tout fait pour que nous l’ayons comme femme de ménage.Elle mesure comme moi, un peu moins d’1M70 avec des cheveux bruns vraiment foncé, et ce qu’il m’a attiré chez elle, et ce dés la premiére fois que je l’ai vue en lui ouvrant la porte de notre maison pour l’entretient d’ambauche , a été ses formes vraiment magnifiques ; des énormes seins aux bonnets bien profond , des hanches larges, des grosses fesses , des bonnes cuisses bien épaisses … bref,tout ce que je kiffe quoi ^^ Mon mari ignore completement ma bi-sexualité ,et ce qu’il méconnait encore plus, c’est mon fort attrait pour les femmes en surpoids avec une gigantesque poitrine , par conséquant , et ce à mon grand avantage , il n’a absolument pas vu le coup fourré arrivé…le pauvre, j’en rit encore ! Je me suis tout de suite trés bien entendue avec Ana Lucia , elle vient tout les jeudis matin et repart pour 13 heures .Lors de nos premières conversations , elle m’a tout de suite annoncé la couleur en me faisant bien comprendre que les hommes ce n’est pas son truc, enfin, pour mieux rapporter ses propos , les hommes altınözü escort ne l’interessent plus, elle ne les supporte plus du tout même, et elle “n’a plus aucune envie de perdre du temps pour rien à s’emmerder avec eux” Elle les trouve menteurs, d’une mauvaise foi a se taper le cul par terre, infidéles , agressifs de nature, vexants , ,oppressants, rabaissants bref, une vraie descente en flèche sur la gente masculine, j’étais morte de rire en l’écoutant , je trouve qu’elle éxagerait un peu , mais il y avait quand meme du vrai dans ce qu’elle disait…et dans sa description , je reconnaissais pas mal de mes ex , et aussi un peu certains defauts de mon mari : comme celui de vouloir tout controler par exemple…Je ne saurais dire le moment exact ou elle est vraiment devenu mon amante car cela est allé a crecendo…mais toujours est il que je vénérais le jeudi , c’etait même mon jour préféré de la semaine. Au debut , cela a commencé par des effleurages , puis des caresses et cela est allée de plus en plus loin, jusqu’a l’inviter sur mon lit conjugal aprés sa matinée de travail… comme elle m’a dit que le jeudi aprèm était son demie journée de repos, je lui ai suggerer de la passer a la maison, chose qu’elle a tout de suite acceptée. Je me sentais revivre grace a elle , j’etais tellement épanouie avec ce que je vivais, elle m’a plus apporté de bonheur en quelques semaines que Franck en plusieurs années…mais je n’en oubliais pas mon mari pour autant. J’ai voulu lui faire plaisir , je sais qu’il aime beaucoup la paella et comme elle est Espagnole , je lui ai demandé qu’on aille ensemble au supermarché pour acheter tout les ingredients qu’il faut aprés ses heures de service. Le soir même quand il rentré , je lui ai servi le plat mais a ma grande deception, il n’a casi rien avalé puisque selon lui ,”ça a un mauvais gout de moule en chaleur” et il est tout de suite monter se coucher sans même me souhaiter une bonne soirée. J’ai tout de suite mis ça sur le compte d’une fatigue due a son travail puisque de toute façon ce n’etait ni la premiére ni la derniére antakya escort fois qu’il se défoulait sur moi quand il avait des problemes a ce niveau la… Le jeudi suivant, j’avais allongé Ana Lucia sur la table de la cuisine , elle était nue , seule sa poitrine était habillée d’une mousse au chocolat mise directement sur ses seins. J’aime beaucoup mélanger le sexe avec des desserts sucrés durant les préliminaires et de toute façons si le vocabulaire de la sensualité et de la nourriture est casi le même, ce n’est pas non plus un hasard… Alors que j’engloutissais le dessert avec gourmandise sur sa poitrine, j’entends la voix de mon mari hurler “Non mais c’est quoi se merdier !!! ???” Jenny, tu fais quoi espéce de grosse salope ! ça va pas non ? J’ai aussitot levé ma tête dans sa direction, les yeux équarquillés et la bouche pleine de chocolat autour de mes lèvres…je restais immobile , ne sachant plus quoi faire, prise en flag et au depourvu , je n’attendais que sa réaction avec beaucoup d’appréhension. Il a ordonné a Ana Lucia de se lever et de rester immobile , car elle devait assisté a ma correction… je me suis prise une volée de fessées , mon postérieur rougissait de plus en plus et je n’arretais pas d’hurler a cause de la douleur mais pas que , aussi par vexation d’avoir été prise sur le fait et que cette punition corporelle se déroule sous les yeux de mon amante… je ne cessais de sortir des cris hystériques… Aprés il lui ordonne de me mettre sur les fesses du gel d’arnica pour apaiser ma douleur , comme il a dit “quitte a faire des cochoneries toutes les deux, autant que ça se passe directement sous ses yeux , et que j’y participe aussi” Soudain , il oblige Ana Lucia de se mettre a quattre pattes, j’avais une vue magnifique de sa poitrine oppulante qui touchait le sol tant ses seins etaient gros et imposants… il la bourrait comme un malade , elle se retenait de jouir pour ne pas lui faire se plaisir et aussi par solidarité pour moi. Franck lui disait “Jouit grosse salope… jouit…je veux t’entendre…j’aime pas baiser une cochonne arsuz escort a moitié morte et frigide qui n’expulse aucun son de sa bouche…fait le savoir que j’ai quelquechose dans le pantalon…tu vas jouir, tu vas crier… je vais te faire bouriner toi la grosse salope qui se tape ma femme” Je ressentais des choses ambivalentes en assistant à cette scène , tant je le traitais de salop qui ne valait pa mieux que moi au final , mais en même temps ça m’excitait de le voir défoncer sa chatte et de voir ses formes qui remuaient dans tout les sens comme de la gelée a la fraise qu’on s’amuse a secouer… quand il a éjaculé sur son dos, il lui a sommer de partir sur le champs et de ne plus jamais revenir ici. Je me suis retrouvée seule avec mon mari et franchement je n’étais pas rassurée…il me dit “J’ai fait installé des cameras de surveillance dans toute la maison, cela fait des semaines que je vois et j’entends de mon bureau tout tes jeudis de débauche…tu devrais avoir honte, vraiment. Et surtout baisse tes yeux quand je te réprimende” Comme je le fixait du regard , il m’a mis une grosse giffle pour que je baisse ma tête et sans le savoir, de par son comportement, il m’avait donner encore plus l’envie de rejoindre Ana Lucia dehors… Il a ajouté comme punition humiliante, que je devais boire devant lui un biberon de lait a la fraise , car il a vu que j’aimais bien faire le bébé quand elle m’offrait ses gros seins pour une tétée en guise de preliminaire…et que je devait également me comporter comme un nourrisson devant lui. Il se moquait de moi et me dégoutait de plus en plus. En pleine nuit , je suis partie en lui laissant un mot “Je n’ai rien fait pour mériter la prison a vie. Vu ton sadisme et ton manque de compassion notoire , ça ne sert a rien de discuter avec toi pour arranger les choses ou pour me faire comprendre. Je part retrouver ma liberté , bonne continuation, et bon courage a la prochaine nana qui te supportera . Tu recevras trés prochainement les papiers du divorce. ” Je toque chez Ana Lucia , “salut, tu as une petite place pour moi ?Bien sur ma cherie me disa t’elle en me prenant chaleureusement dans ses bras. Evidemment que Franck a essayer de me récuperer , mais c’etait elle que j’avais choisie , je pouvais enfin redevenir moi même, chose que je ne pouvais même pas faire avec lui, est ce que j’ai regretté mon choix ? non, bien sur que non… 😉

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

beni lezbiyen yaptı

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Gece saat 1.33 falan biz kuzenle aynı yataktaydık (kız) bana lezbiyen köşk escort escort’ >koçarlı escort escort’ >karpuzlu escort oldugunu soyledi ve sonra başladık soyunma amımı fena yalıyor bende onu memelerini yaladım sonra zıplatım meme twerkü yaptık amını eleyip boşatım

İki Lezbiyen Kızlarla Grup Yaptım başlıklı makalemizi de okumanızı öneririz.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

eşimin arkadaşı nilay

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

ben 42 yaşında mesut evliyim size eşimin arkadaşı nilayla yaşadığım anımı anlatmak istiyorum. bundan yaklaşık 1 ay önce eşimin arkadaşı nilay eşiyle kavga etmiş ve biraz kafa dinlemek için bize gelmişti nilay sürekli mini etek giyen fiziğide oldukca düzgün bir bayandır her erkek ondan etkilenir neyse nilay bize geldiğinde oldukca üzgündü eşim onu tesselli etmeye çalışıyor bende karşısında tv izlerken onları dinliyordum bir ara nilay eşime sessizce kocam olacak hayvan benle 4 aydır yatmıyor diyerek iç çekiyordu ki benim alet cine escort hemen harekete geçti sohbet muhabbet derken gece oldu nilay odasına çekilip uyumak istedi herkes yatınca ben nilayı düşünmekten tahrik olduğum için uyuyamadım ve balkona çıkıp sigara içmek istedim sigaramı yaktımki arkadan sesler geliyordu nilayda uyuyamamış oda balkona sigara içmeye çıktı beraber sigara içerken nilay bir anda benim eşofmanıma elini atarak tutmak istedi bende iş olsun diye nilay ne yapıyorsun demek istedim ama didim escort o ağzımı eliyle kapatıp seni istiyorum mesut derken benimkinide bu arada sıvazlıyor nasıl olacak o dememe kalmadı beni tutup odasına götürüp kapıyı kilitledi ve dudaklarımdan öperek eşofmanımı aşağı çekip başladı ağzına alıp yalamaya mesut 4 aydır hasret kalmışım yarak almaya diyerek o yalarken bende göğüslerini ovalamaya başladım ve beni yatağa domaltarak hem götümü yalıyor hemde benimkine 31 çekiyor bense artık kudurdum ve nilayı efeler escort yatağa yatırıp başladım hem göğüslerini yalamaya hemde o güzel amını parmaklamaya nilay artık yater ne olur gir artık içime deyince nilayı domaltıp başladım amına yavaşça sokup git gel yapmaya bu arada da göğüslerini ovalıyorum tam benim istediğim pozisyon bir süre böyle devam ettikten sonra benim geldiğimi anlar anlamaz beni içinden çıkarıp ağzına alıp 31 çekmeye başladı ve benim bütün zevkimi ağzının içine boşaltıp yuttu bu bana dahada haz verdi daha sonra nilay bizde 10 gün kaldı ve her gece bunu tekrarladık. daha sonra bende ona canın ne zaman isterse gel canım artık burdada senin bir kocan var dedim oda o günü iple çekeceğim diyerek gitti…!

üç köylü eşimle dağ evinde başlıklı makalemizi de okumanızı öneririz.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Beni Büyüten Mahallelim Zorla Kocam Oldu!

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Merhaba, ben Dilara. 28 yaşındayım. 16 yaşımdayken yaşadığım bu olayı biraz öncesinden başlayarak anlatmak istiyorum. Bu olayın beni getirdiği nokta hayatımı hala etkiliyor.Çocukluğumdan beri mahallemizin bir köşesinde televizyon tamiri yapan mahallede tanınan Fazıl amcaya sık sık uğrar, onun dükkanı önünde arkadaşlar ile oynardık. Mahallemizde herkes onu tanırdı. Herkese şeker verirdi. Hatta aileler çocuklarını kısa süre bir yere gidecekleri zaman ona emanet ederlerdi. O emanet edilenlerden birisi bendim. Çocukluğumuzda Fazıl amca hep bize karşı iyi davranmıştı. Ailelerimiz severdi, mahallede kabul gören birisiydi.İlkokulda servis ile okula gitmek için beklerken onun dükkanında otururdum. Sohbet ederdik. Bana hep yakın davranırdı. Yıllar geçti, ilkokuldan mezun olduğum gün geldi. Karnemle ve diplomamla önce eve gittim ama ev boştu. Aklıma Fazıl amca geldi. Onun dükkanına gittiğimde bir televizyonla uğraşıyordu. Sinirli görünüyordu. İçeri girdiğimde birden yüzü güldü. “Ooo, dükkanımın en güzel misafiri gelmiş.”Gülümseyerek içeriye girdim. İkimize çay söyledi, sohbet ettik. Sonra bana “kocaman kız oldun artık. Küçücüktün.” dedi. Bunu söylerken bir gariplik hissettim çünkü söylerken beni süzmüştü adeta. Fazla önemsemedim, o gün öyle bitti. Ancak o günden sonra Fazıl amcanın bana karşı hareketleri değişmişti.Sık sık beni gördüğünde sarılmaya çalışır, yakın temas sağlamayı denerdi. Genelde ben art niyetli olmadığını düşündüğümden başarılı olurdu. Zamanla iyice işin rengi değişmeye başladı. Abartılı öpücükler ve elle tacizler başlamıştı. Bunları yaparken klasik “kocaman oldun” sözlerini asla eksik etmiyordu.Olayın patladığı güne geldik. Evdeki çook eski tüplü televizyonumuz bozuldu. Gittiği kadar kullanalım diye tamir ettirmeye karar verdi babamlar. Fazıl amcaya haber etmemi istediler. O sırada annem, rahatsızlanan yengeme yardımcı olmak için gitti. Abim ve babam ise işteydiler. Fazıl amcayı eve alıp televizyonu onarmasını sağlama işi bana kalmıştı. Telefon açtım ve Fazıl amcaya durumdan bahsettim. 5 dakikaya geleceğini söyleyip kapattı.Geldiğinde üstünde yazın sıcağından sırtı ter içinde bir gömlek vardı. Bir elinde alet çantasını tutuyordu. Geldiğinde önce beni süzdü. Benim üstümde ise siyah kısa, yeterince açık bir body ve kısa pembe şort vardı. Bacaklarıma garip garip bakması içimde bir his uyandırdı. Tarif edemediğim bu duygu ile yolu gösterdim. Bu sırada “çok güzel olmuşsun kız” dedi. Evde başkası olup olmadığını sordu ve olmadığını söyledim. Bunu söylediğimde bana bir bakış attı. Yalandan yere “Ne zaman meriç escort gelecekler onlara televizyonla ilgili bir şey demem gerek” diye sordu. Ben de yaklaşık gelecekleri saati söyledim. En yakın annem gelebilirdi ve onun gelmesi 4-5 saati bulurdu. Fazıl amca televizyon ile uğraşmaya başladı. Ben içeri geçtim. Çok geçmeden bir kaç dakika içinde bana seslendi. Yanına gittiğimde televizyonun arka tarafındaki kabloya bakmamı istedi. Kabloyu görmek için mecburen televizyonun arkasına uzandım. O sırada Fazıl amcanın arkadan beni izlediğini biliyordum. Sırıtarak bana “buldun mu kız?” diye seslendi. Bulamıyorum dedim. Bunu dedikten sonra ise arkamdan bana yapıştı. Dur bulalım şu kabloyu diyerek bana iyice baskı uygulamaya başladı. Bir süre sonra kalçamda Fazıl amcanın erkekliğini hissetmeye başladım. Hayatımda ilk kez birisi bana karşı cinsel istek duyuyordu ve birisinin organını hissetmiştim. O sırada Fazıl amca kabloyu buldu ve oradaki garip pozisyondan bir şekilde çıktık. Televizyon ile işini bitirmişti.Daha sonra Fazıl amca ödemeden konu açtı. Bizimkilerin ödeyeceğini söyledim. O da bekleyeceğini, bugün dükkanda fazla işi olmadığını söyledi. Oturup bir şeyler ikram etmek istedim. Sadece su istedi. Mutfaktan suyu doldurup geldim ve Fazıl amcanın yanına oturdum. Sohbet edeceğimizi düşünüyordum ki suyu benim kıyafetimin üstüne döktü. Su dökülünce iyice vücuduma yapışmıştı kıyafetim. Fazıl amca ellerini birden bacaklarıma götürdü ve okşamaya başladı. Sürekli bana yanaşıyor ve “küçücüktün şimdi afet olmuşsun.” diyordu. Beni boynumdan ve yanağımdan öpmeye çalışıyordu ben ise direniyordum. Fazıl amca yapma dedikçe ısrar ediyordu. Sonra elini benim bacaklarımı arasına götürdü. Garip bir hisin içindeydim. Bir süre tüylerim diken diken oldu, öyle kala kaldım. Bunu bilen Fazıl amca beni koltuğa yatırmış üstüme baskı kuruyordu. Elimle itmeye çalışsamda beni kollarımdan tutup kolayca safdışı bırakıyordu. Yavaş yavaş kıyafetlerimi çıkarmaya başladı. Bağırmaya çalıştığım sırada ağzımı eliyle kapattı. Boşta kalan elimle hareket etmemem için dizini elime bastırdı. Yavaş yavaş beni soyuyordu. Karşılık veremiyordum artık ve çocukluğumda beni büyüten adam benimle ilişkiye girecekti. Sonunda altımdakileri çıkarmayı başarmıştı. Ağzını yavaşça bacak arama götürdü ve yalamaya başladı. Ben direnince hızlıca ayağa kalktı ve pantolonunu indirdi. “Senin anlayacağın bu” gibisinden bir şey söyleyip erkekliğini yavaşça benim bacak arama soktu. Çok büyük bir acı hissettim. Bir kaç kez sonuna kadar kökledi Fazıl amca. En sonunda süloğlu escort çıktığında kan aktığını gördüm. Fazıl amca şortuma kanları sildikten sonra tekrar devam etmeye başladı. Artık direnmiyordum, olan olmuştu. Fazıl amca benim ilk erkeğim olmuştu.Hızlı hızlı içime girip çıkıyor, bir yandan bodymin altından henüz küçük göğüslerimi okşuyordu. Beni bir süre o şekilde becerdikten sonra erkekliğini çıkarttı ve karnıma doğru boşaldı. Ben çaresizce boş boş tavana bakarak yatıyordum. Fazıl amca ise gitmeye niyetli görünmüyordu. İyice soyunmuştu ve beni de tamamen soymaya başlamıştı. Bana üstümü çıkarmamda yardım olmamı istedi. Üstümdekileri çıkarttım, olan olmuştu artık. Acıyı yeterince çekmiştim, zevk almaya bakacaktım. O an aklımdan her şey film şeridi gibi geçti. Ailemle ne yapacağım falan filan. En fazla ne olabilir ki kimse bilmez, zaten tanıdığım iyi birisi Fazıl amca diyerek bana tecavüz ettiğini umursamamıştım resmen. Fazıl amca bana ne derse yapıyordum. Beni dışarı bakan cama doğru eğmiş ve arkama geçmişti. Camdan dışarı bakıyordum, o ise arkamda eğilmiş (kibar olamayacağım)amımı yalıyordu. Bir süre böyle devam ettikten sonra rolleri değiştik. Bu sefer o camdan dışarı bakıyor, hatta insanlarla sohbet ediyordu. Ben ise önünde eğilmiş onun erkekliğini yalıyordum. Henüz kalkmamıştı ama bir süre sonra dikilmeye başladı.Fazıl amca hemen ereksiyon olunca beni ayağa kaldırdı. Annemle babamın yatağını sordu. Ben de gösterdim. “Seni ananla babanın yatağında sikeyim de gör” dedi ve yatağa geçtik. Beni kucağına aldı ve sikmeye başladı. Küçük göğüslerimi, göğüs uçlarımı okşuyor ve onları emiyordu. Beni arada kendine doğru çekiyor boynumu öpüp yalıyordu. Bir süre sonra ben boşaldım. Fazıl amca ikinci orgazmını bir türlü yaşayamamış, boşalmamıştı. Yaklaşık yarım saat boyunca beni annem ve babamın yatağında sikti. Sonunda beni kaldırıp göğüslerime boşaldı. Biraz ara vermiştik.Fazıl amca sigarasını yaktı ve camın önünde biraz sigara içti. Ben de etrafı topluyordum, kanlı şortlarımı felan siyah çöp poşetlerine tıkıyordum. Biraz aradan sonra Fazıl amca tekrar yanıma geldi. Bu sefer sadece ağzıma almamı istedi. Ağzıma alıp boşaltana kadar devam ettik. İlk kez ağzıma boşaldığı için iğrenmiştim, kusacak gibi olmuştum. Sonra o toparlanıp gitti. Para almayacağını söyledi.Bu olaydan sonra ne zaman onunla karşılaşsak beni ilişkiye zorladı. Hatta kısa kısa ilişkilere girdik. Bir kere unuttuğu alet çantasını götürmek için dükkanına gittiğimde hemen dükkanı kilitledi. Beni masaya yatırdı ve sikmeye başladı. uzunköprü escort Çok iyi yaptığını söyleyemem ama yakalanma korkusunun verdiği hisle deliler gibi beni sikmeye başladı. Ben de hiç daha önce olmadığım gibi inliyordum. Bu olaylardan sonra izlediğim porno filmlerde gördüğüm gibi erkeği daha motive etmek için söylenen şeyleri ben de erkeğim Fazıl amcaya söylemeye başladım. Sürekli ona onun kaltağı olduğumu, beni harika becerdiğini söylüyordum. Beni daha iyi ve hızlı yapması için ona yalvarıyordum. Bunu yaptığıma sonradan pişman olacaktım. Fazıl amca fazla etkilenmiş olacak ki birden bire hızlandı, ben zevkten uçuverirken birden bire amımın içinde Fazıl amcamın sıcacık erkekliğinden daha sıcak bir şey hissettim. Fazıl amcanın yavaşlaması ile ters giden şeyi anlamam uzun sürmedi. Fazıl amca içime boşalmıştı. Biraz ara verdik ne yapacağız diye sordum. Fazıl amca “senin yaşındakiler hamile kalmaz” diye beni geçiştirdi. O zaman bir kız olarak hamilelikle ilgili, gebe kalmak ile ilgili fazla bir şey bilmem mümkün değildi. Şimdi olsa yaz internete binlerce döküman. Neyse…Bir süre böyle geçti. Ben Fazıl amcanın söylediği ile kendimi avutuyordum. Hala ilişkiye girmeye devam ediyorduk. Fazıl amca durumun tam olarak farkındaydı ve her ilişkimizde içime boşalmaya başlamıştı. Salak yerine konuyordum ama zevkte alıyordum. Bu durum kusmalarım ve baş dönmelerim başlayana kadar devam etti. Fazıl amcaya durumu anlattım ve bana hasta olduğumu söyledi. Birlikte hastaneye gittik ve Fazıl amcanın olmadığı gözden uzak bir yerde hamilelik için test yaptırmak istediğimi söyledim görevlilerden birisine. Beni hemen bir yere yönlendirdi ve test yapıldı. Sonucu Fazıl amcaya gösterdiğimde yüzü kıpkırmızı kesildi. Bende farksız değildim. O karısına ve çocuklarına, hatta mahalleliye ne diyeceğini düşünüyordu. Ben de aileme ne anlatacağımı düşünüyordum. Bundan sonrası basit şeyler anlatacağım, cinsellik beklentisi olanlar okumayı burada bitirebilir.Aylar sonra Fazıl amcadan sağlıklı bir kızım oldu. Hamilelik meselesini aileme uzun bir süre açıklamadım. Lise için yatılı bir okulda ısrar ettim ve uzakta bir okula gittim. Bol kıyafetler ile hamileliğimi elimden geldiğince gizlemeye çalıştım. Ailem beni görüşmek için çağırsa da hep gitmeyi reddettim. Sınavlara çalıştığım veya arkadaşlarımla ders çalıştığım yalanları ile bir şekilde bunu atlattım. Üniversiteye geçtiğimde ise aileme bir çocuğum olduğunu söyledim. Çocuğun babasının ise kim olduğunu söylemedim. Ben üniversiteyi bitirip işimi elime alana kadar ve çocuğa bakmaktaki gayretimi görene kadar ailem ile görüşemedim. Birkaç yıl önce buzlar eridi, şu an iyiyiz. Fazıl amca ise 3 yıl önce kaybetti ve gizlice evlendik. Şu an mutlu bir yaşantımız var. Fazıl ile 1 oğlumuz 1 kızımız oldu.

Karımı Götten siktim başlıklı makalemizi de okumanızı öneririz.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32