Marion – Le mariage

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Marion – Le mariageAu petit matin, je me glisse doucement dans la chambre. Difficile de ne pas faire de bruit, je repasse par la salle de bain pour me changer et passer une nuisette. Il fait chaud, et Gilles s’est endormi dans sa chemise blanche, et sans même prendre la peine d’enlever son pantalon. Je m’allonge à côté de lui, et il vient naturellement derrière moi. Il m’entoure de ses bras, une de ses mains frôle ma poitrine, il ne connaît pas encore le détail de mon infidélité, mais je vais tout lui raconter dans quelques heures…Je m’appelle Marion, et je suis en couple avec Gilles depuis 6 ans. On a tous les deux moins de 30 ans, et nous sommes venus de Paris pour le mariage de ma cousine. Je ne suis pas si proche d’elle, mais il fallait être là, dont acte. C’est un grand mariage, surtout par les nombreux invités du côté du marié, famille et amis compris. A part mes parents, mes oncles et tantes et mon chéri, je ne connais pas grand monde. Même les amies de la future mariée ne me laisseront pas un souvenir indélébile : elles sortent toutes d’école de commerce, de marketing ou de droit – c’est difficile pour la fille “un peu artiste” que je suis de leur faire la conversation.C’est à ce mariage que je recroise Anthony, l’un de mes ex. Il fait partie des amis du marié, je suis surprise de la voir ici, si loin de Paris, tout comme lui. Ca doit être ça les six degrès de séparation… alors que je me remémore ce début de journée et cette jolie surprise, je me laisse glisser dans un sommeil que j’espère réparateur.Les rayons d’un soleil un peu trop matinal me réveillent. La main de Gilles aussi, caressante sur la soie de ma nuisette. Je crois qu’il s’est éveillé avant moi, et qu’il a eu le temps de prendre une douche. En jeans et T-shirt, il se tient allongé à mes côtés, en appui sur un coude, et me caressant de mes cuisses jusqu’à ma clavicule.- Bonjour… comment va Anthony ?Remarque acerbe… Il sait que je n’ai pas fini la soirée avec les derniers danseurs… un début de culpabilité me submerge, mais je repense à l’enchaînement des événements : Anthony qui se dirige vers nous, m’embrasse, serre chaleureusement la main de Gilles, la sympathie de ses retrouvailles. – Je crois qu’il va bien… quand je l’ai quitté, il était… détendu ! – Oui, je m’en doute… tu es une experte ! Mais je ne pensais pas que ce mariage serait une occasion pour toi de rencontrer un autre homme, en plus un de tes ex…- Crois-moi, je ne pensais pas non plus vivre güvenilir canlı bahis siteleri une petite aventure… Mais j’ai senti que tout cela pouvait arriver. Tu m’as aussi donné ton accord, donc j’ai foncé !- Tu ne le regrettes pas ?- Non, pas du tout. J’ai pris mon pied, et je crois qu’il a adoré me baiser… Tu voudrais que je te raconte ?- Oui, s’il te plait. J’ai sans doute un peu trop bu cette nuit. Ca va mieux, mais je crois que j’ai du oublier pas mal de choses…Gilles continue de me caresser. Sa main passe maintenant sous le tissu de ma nuisette. Je pousse mes petites fesses contre lui, et je le sens durcir au travers de son jeans. Sans vraiment le regarder, je débute ma confession.- Quand tu m’as dit au creux de mon oreille que c’était bon pour toi, que j’avais le champ libre avec Antho, j’étais à la fois excitée et anxieuse. La fête était bien avancée, et tu n’étais sans doute pas le plus sobre d’entre nous. C’est dingue cette capacité que tu as à t’amuser avec le maximum de gens ! Bref…A un moment, je ne t’ai plus vu, ni parmi les danseurs, ni aux tables à siroter des cocktails. Anthony venait de me faire danser, on a fait une pause. Il m’a raconté une bonne partie de sa vie durant la soirée, qu’il regrettait notre relation, qu’on allait bien ensemble sur plein de plans… et puis il me parle d’une photo qu’il a gardé en mémoire, que j’étais si belle dessus, si sexy…Je ne savais plus trop quoi dire. Je me souvenais de cette séance photo improvisée, de ma tenue, de mes bas Dim-Up et surtout de l’après-séance photo ! Antho a senti la petite gène, et il s’en est sorti par une vanne (comme il l’a toujours fait). On se rapprochait de plus en plus et je ne te voyais toujours pas.Et là Anthony me dit que dans quelques semaines, lui aussi aura la bague au doigt ! Lui demandant ou est sa fiancée, il bredouille une excuse : elle est en voyage d’affaire à l’étranger, c’était prévu… blablabla… Mais je sens qu’il a aussi envie de s’amuser juste avant. Il me jure que non, il n’est pas venu pour un enterrement de vie de garçon, mais que si l’occasion se présentait. J’hésite à ce moment là. Tu sembles bien parti, et d’ailleurs la mariée nous le confirme ! On se regarde, il me touche la main, j’en ai des frissons… J’ai envie de lui.- Continue de me caresser, ça m’excite encore plus…. Je continue :On termine nos verres, et on essaie de quitter la fête discrètement… J’ai envie de m’aérer un peu, de marcher pour güvenilir illegal bahis siteleri chasser l’alcool. On fait le tour de l’étang en continuant à discuter. Il me tient la main, il me donne sa veste car j’ai froid – je retrouve son odeur, mêlée au parfum de son eau de toilette, je vibre à nouveau. Il passe son bras sur mon épaule, je lui colle littéralement une main aux fesses, on se dépêche d’arriver à sa chambre d’hôtel…Une fois à l’intérieur, on s’embrasse de nouveau. Il a ses grandes mains sur mes fesses, et il m’attire à nouveau contre lui. Je le prend dans mes bras, nos langues tournent… j’ai de plus en plus envie de lui. Sa veste tombe à mes pieds, mon petit sac à main aussi. Avec le petit regard que tu aimes, je déboutonne sa chemise. Il passe ses mains dans mes cheveux et me dit que ces moments lui ont manqué…Il est torse-nu et choisit d’enlever ma petite robe noire. Alors qu’il fait sauter les boutons dans le dos, j’embrasse ses pecs puissants. Il a pris un peu de muscles depuis que l’on s’est quittés et je crois que j’aime ça…- Tu aimes les mecs bodybuildés maintenant ? – Non, pas vraiment… mais pour ce coup d’un soir j’ai trouvé ça sexy. Tu sais que j’adore aussi les mecs comme toi, qui ne parlent pas beaucoup mais qui agissent bien ! Tu sais quoi ? Je vais me mettre sur toi pour te raconter la suite…Je déboutonne le pantalon de Gilles, et fait glisser son boxer. A califourchon sur lui, j’ôte ma nuisette, lui révélant ma poitrine, qu’il a su exciter comme jamais. Gilles passe à nouveau ses mains sur mon corps. Je continue mon récit, branlant doucement la queue de mon copain et pensant à celle de mon amant de la nuit dernière…- Je me suis vite retrouvée à genoux sur la moquette épaisse de sa chambre d’hôtel. Je crois qu’en me voyant avec sa bite dans la bouche, tu n’aurais pas reconnu ta sage petite amie. J’ai adoré la façon qu’il avait de m’accompagner avec ses mains, m’encourageant et me forçant à avaler le plus possible. En levant les yeux, je voyais sa satisfaction, j’entendais son plaisir. J’avais encore sur moi mon soutien-gorge et mon string, il n’avait pas jugé utile de les enlever… et mon string commençait à être trempé de mon excitation. Mes mains étaient sur ses hanches, alors que je continuais mes va-et-vient sur sa tige. Je me suis ensuite concentrée sur son gland, en caressant ses bourse et en me caressant aussi ! J’étais excitée à bloc et lui aussi… Sentant qu’il ne pourrait güvenilir bahis şirketleri tenir, il m’a repoussé pour ensuite m’allonger sur le lit. Mon string trempé de mes sucs intimes a rejoint le reste de nos vêtements et j’ai écarté les cuisses. Il m’a donné beaucoup de plaisir sur son cunnilingus (c’était d’ailleurs un de ses points forts quand nous étions ensemble), j’ai gémis, j’ai crié… il m’a presque fait jouir ! Anthony déroule une capote sur sa queue et écarte encore un peu plus mes jambes. Je suis toujours sur le dos, à sa merci. Dans la pénombre de sa chambre, on se regarde… nos sourires en disent long ! Il me prend, je sens son sexe plonger en moi. Mes petits seins sont sortis des bonnets, je me caresse doucement alors qu’il entame ses premiers allers-et-retours en moi (ça excite toujours les garçons ! )Il maintient mes chevilles pour écarter mes cuisses au maximum. Je le sens aller et venir en moi, de plus en plus loin. Le plaisir monte et je délaisse ma poitrine pour agripper les draps. Ma tête tourne de gauche à droite, je crie mon plaisir et ponctue chaque coup de queue de petits “oui”… Le rythme ralenti, et toujours en moi, Anthony resserre mes jambes – rapproche mes genoux de ma poitrine. Il prend mes mains et les place au dessus de ma tête. Je suis complètement soumise à lui.Il reprend sa baise – car c’est vraiment une baise, sauvage et a****le. Il m’embrasse les tétons, tout en me donnant de grands coups de reins : j’explose de plaisir, je jouis…Antho s’arrête, me laisse sur mon petit nuage, j’ai des papillons qui s’agitent en moi. Il se retire, m’embrasse et me demande de me tourner sur le ventre. Il enlève mon soutien-gorge et ses grandes mains m’invitent à lancer mon cul vers le plafond. La poitrine contre les draps, je parviens à voir mon ex s’approcher. Il me prend à nouveau, mon sexe l’accueille. Je crie à nouveau mon plaisir. Ses mains sur mes hanches impriment le mouvement, il me baise à nouveau très fort.Une de ses mains quitte mes fesses, et va chercher mon clitoris. Je bouge alors sur sa queue, sentant mon plaisir monter de plus en plus fort. Il agace mon bouton – (Tu sais que ça me fait décoller à chaque fois…) – et bien il s’en souvient bien lui aussi ! On crie tous les deux de concert, je bouge encore plus vite. Il pousse un dernier grand soupir, je sens son sexe tressaillir en moi, sa main se crispe sur ma fesse.Il vient de remplir le préservatif…On s’allonge tous les deux… il ne s’endort pas tout de suite, on parle un peu de toi, mon chéri… et aussi de la fille qu’il va épouser ! Une heure plus tard, je revenais dans notre chambre… Je n’ai pas osé te réveiller.- Marion… Wow… Hummm, c’est fort ! – Tais-toi et baise moi maintenant… Je crois que tu es prêt et que tu en as très envie !

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yer işareti koy Kalıcı Bağlantı.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.