3 en une journée.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

3 en une journée.Je me rappellerai de cette journée comme si c’était hier, et pourtant à lheure ou j’écris cela remonte à presque 10ans. Je venais d’avoir mon bac, le permis, et je n'”tais pas encore étudiant, pendant cette periode, j’étais un celibatard en puissance, j’allais en boite tout les week end et meme plusieurs fois par week end, quand c’était possible. j’avais le contact facile et rarement mes sorties boites ne se soldées pas par un numéro voir plus si affinité. Mais cette journée là était assez special. Je me souviens c’était un vendredi. Je me suis reveillé avec une furieuse envie de baiser, surement la faute de mon PQR de l’époque qui étant en vacances m’avais fait un petit strip la vieille au soir sur skype. Mais je ne voulais pas conclure la journée sans avoir au moins une fois trempée le bout. Du coup, j’ai envoyé des petits msg à certaines de mes contacts, qq unes m’ont répondus, pas toute, en meme tps, je ne les contacté que pour avoir du sexe. La première de la journée fut I. I, était blonde, petite 1m60, pas la plus bandante des meufs mais elle avait son charme. Et surtout elle s’avait y faire quand elle en avait envie. Elle me proposa un après midi “ciné-glace”, que j’acceptais bien évidement.Je suis passé la prendre chez elle, avant d’aller au ciné. Elle portait une robe d’été, simple, un peu dénudée mais pas trop, juste de quoi mettre en valeur son corps et ses formes. Une fois dans ma voiture, elle m’embrassa, présage que l’après midi aller être agréable. Elle me prévient qu’elle devait etre chez elle pour 20h, pq il y avait un repas de famille et qu’elle se devait d’être présente. Une fois le film choisit et dans la salle, on discute, on se chamaille, on rigole, cela faisait quelques semaines que l’on s’était rencontré, et que l’on avait flirter ensemble, sans plus. Mais dès que la lumière s’etient, I, mit sa tete sur mon épaule et pris ma main pour la placée dans la sienne, sur sa cuisse. La salle était loin d’être pleine, il n’y avait personne autour de nous, ce qui était parfait pour ce qui allait se passer ensuite. Le film commence, et je commence à comprendre son intention, elle qui dirige ma main dans la sienne vers son entre jambe, elle tourne son visage vers moi, m’embrasse dans le cou, et me dis lorsque ma main touche son intimité”Je n’ai rien en dessous”, avec un petit sourire, qui m’excita direct. Je me mis donc en oeuvre pour la faire mouiller un peu, pas que j’en avais besoin vraiment mais juste pour jouer un peu et faire monter l’intensité. Une fois mes doigts sur son clito, elle posa sa main gauche sur mon entre jambe, tentant maladroitement de détacher mon jean, pour avoir accès à mon membre. Je l’aidais un peu, à dégager ma bite, dure et raide pour qu’elle l’empoigne à pleine main avant de commencer à me masturber. C’est le moment que je choisi pour glisser, 2 doigts dans sa fente, toute mouillée ce qui lui fit gémir une première fois doucement. Puis, décider elle descendit de son siégé, se mit à genou a coté de moi et commença à lécher ma bite dans le cinéma. Je ne me souviens plus du film preuve que je n’en avais rien à faire. Elle continua ainsi pendant quelques minutes, je ne pouvais que malaxer ses seins, mais je prenais un plaisir à pincer légèrement ses tétons, qui se durcirent de plus en plus.C’était exquis, les va et vient de sa langue sur mon chibre, sa façon de me regarder de temps en temps histoire d’avoir mon approbation, elle malaxait mes boules parfois ou même les gober dans sa bouche, tout en continuant à me masturber. Malheureusement, j’ai du lui dire d’arrêter tellement excité que j’étais elle allait me faire éjaculer plus vite que je n’aurai voulu.Elle refusa d’enlever sa tête de ma queue, et reçu en bouche, mon jus qu’elle prit un peu de temps à avaler, et en ouvrant la bouche après me montrant qu’elle avait bien tout pris en bouche. Elle finit le travaille en léchant encore ma bite pour l’essuyer. Elle reprit sa place, et moi ma main dans son entre jambes, c’était à mon tour de la satisfaire, quand le moment semblant opportun, je mis 2 doigts, admirant les oscillations de son bassin, je compris qu’elle aimait ca et que je devait lui donner encore plus. Je me plongea alors entre ses cuisses, la tête la première pour lui faire cuni..Dès le premier contact de ma langue sur son clitoris, elle me prit les chvx pour plaquer mon visage de nouveaux sur sa feinte et j’ai passé comme ca ma langue sur ses levres du bas, pdt qq bonnes minutes avant qu’elle ne jouisse à son tour, obliger se mettre la main sur la bouche pour éviter de crier et d’attirer l’attention sur nous. Une fois finis, le film prit fin. Et nous sommes sortis de la salle, le rire aux lèvres. Une fois dans la voiture, je lui demandais ou est ce qu’elle voulait prendre sa glace elle me répondit “quoi encore, tu n’es jamais rassasié, je la veux en moi” .Surpris je n’avais pas compris son allusion, et surtout que la glace pour elle était ma bite… Je repondit donc “en toi oui mais c’est vague,… il a y plusieurs orifices”, elle sourit, gênée. On se dirigea alors vers un parc, qui était calme vu l’heure qu’il était, on se gare dans un coin, sous un arbre, en retrait de l’entrée du parking. Ma main sur sa cuisse, je me dirige vers elle et l’embrasse. Elle me rend mon baiser, et on s’embrasse et s’enlace pendant de longue minutes, avant que je m’enhardisse et que mes mains parcourent son corps offert, sur le siège passager de ma voiture. Je prend le temps en la déshabillant de mordiller ses seins, lécher sa poitrine, son ventre, son corps, et de caresser ses cuisses et son intimité. Je reprend mon souffle avant d’entamer un cuni qui lui fait lâcher un râle de plaisir. Je prend plaisir à la voir et à l’entendre bouger au rythme de ma langue et de mes doigts. Sans lui laisser le temps de réfléchir, j’ouvre la porte de la voiture, me met face au capot de la voiture et lui dit d’un geste du doigt de venir me retrouver. Elle est nue, elle n’a que ses chaussures sur les pieds, J’ai pris le temps d’enlever mon haut… Elle se place sur le capot de la voiture, face à moi, et déboutonne mon jean une nouvelle fois. Prend ma bite en main et me masturbes alors que j’ai les doigts sur son clitos, humide, et que je güvenilir canlı bahis siteleri lui fait goutte sa mouille. Je l’a retourne alors sur le capot, plaque sa tete contre la voiture et frotte mon sexe contre le sien. Elle aime ça et me demande de la prendre. Je lui demande alors “Tu l’as veux où la glace?”, elle me répondit “Je m’en fout prend moiiii c’est tout”. Je met un préservatif sur la queue, et fait de petit va et vient entre son anus et sa chatte… Je vérifie si son anus est assez dillaté pour accueillir ma bite avec mon pouce, chose qu’elle apprécie fortement. Elle pose sa main droite sur sa chatte et se masturbe, je me recule quelle secondes pour profiter du spectacle, d’une belle demoiselle offerte sur le capot de votre voiture. Se masturbant pour vous, c’est jouissif. Je reviens donc et lui met ma bite dans la chatte, d’un coup, tout rentre elle était chaude et humide un vrai plaisir. Pendant de longues minutes je fais des va et vient, lents, rapides, puissants, profond, on entend mon bassin qui claque sur ses fesses et ses gémissements à chaque pénétration. Sans le faire exprès ma bite ressort de sa chatte, et glisse vers son anus, ne voyant aucune désapprobation de sa part, j’y pénètre pleinement, un petit cris de douleurs se faire entendre, lorsque je commence mes va et vient lent, le temps qu’elle s’y habitue, je ne sais pas si c’était sa première fois, mais moi oui, je sans même le lui demandé, je l’ai eu, ce qui rend cette journée plutôt particulière. forcement après autant d’action, je sens la seve montée, je me retire de son cul, lui demande de se mettre à genou, chose qu’elle refuse. “Non non c’est pas toi qui decide, je veux ma chantilly quand je l’aurai demandé” me dit elle. Elle se met sur le capot de ma voiture, les cuisses bien écarté, et se branle devant moi, se mettant 2 puis 3 doigts, je m’approche d’elle, elle me dit de la tête. Puis se retourne, se remet en levrettre, et me dit “La chantilly sur la veut sur mon cul”…Après deux bifles sur les fesses, je jute sur son cul, un bon jus chaud qui s’écrase dans le creux de ses reins mais surtout sur ses fesses. Une fois finis, elle revient vers moi, s’agenouille et me leche la bite encore pour finir de la nettoyer après ce dure labeur. Je ne sais pas si je l’ai faite jouir, mais moi en tout cas j’ai pris mon pied. Et c’était tout ce qui comptait à ce moment. Un celibatard je vous dis :DIl est 20h15, on arrive chez elle, elle se recoiffe, je l’embrasse et lui dis “à bientôt”. 21h00, je suis chez moi. La sensation du travail bien fait. Je recois un texto, une pote du lycée qui me demande si je veux sortir en boite ce soir. Invitation que j’accepte, toujours partant pour sortir m’amuser un peu. 22h45, je sors de chez moi, passe prendre des amis sur la route, direction la boite. 23h00 on y est, sur le parking bouteille à la main, ils se la font passer, non non je ne bois pas lorsque je conduis, c’est pour ça que l’on me surnommait souvent Papa à l’époque. 00h on rentre pour la deuxième partie de ma soirée. Il y a du monde, c’est les vacances, soirée spéciale pour les nouveaux bacheliers. 1h00, après avoir finis notre bouteille, et avoir fait quelques tours dans la boite, je croise un videur qui me dit qu’un de mes potes s’est fait viré, parce qu’il était trop ivre. Un peu surpris je fonce rejoindre mes autres amis à notre table pour confimer avec eux la version du videur. En effet, lorsque l’on sort de la boite on voit P, assis recroquevillé contre la devanture d’un magasin juste à coté de la boite dans laquelle nous étions. Après une petite mise au point, je me propose de le ramener chez lui et de revenir après à la soirée. P, était vraiment dans un salle état, et sa cousine avec qui, il était venu à la soirée en avait limite honte. Elle on ne la connaissait pas beaucoup, elle n’était pas une membre à par entière de notre groupe, mais venant souvent en soirée, E, était brune, grande et fine a lunettes. Je les raccompagne donc chez mon pote P, sans faire trop de bruit de peur de réveiller ses parents. Chose qui se trouvait plus facile que prévu, étant donné que les parents sortie pour un dîner dansant n’était pas encore rentrée. E, et moi remontons P tant bien que mal, dans sa chambre, après l’avoir dessapper et mis au lit avec une bassin à coté (on ne sait jamais). On redescend à la cuisine, pour étancher une petite soif. Lorsque je vais repartir, E, m’interpelle et me demande de rester un peu avec elle, ou au moins le temps qu’elle se douche et se change, de peur que son cousin ait une soucis en son absence. j’accepte, et m’assoit dans le salon. En zappant machinalement sur la télécommande, je vois dans le reflet de la télé qu’E, me regarde au coin de la porte, alors que je l’a pensé à la douche dans la chambre de la soeur de P qui lui sert de chambre pour le weekend. Sans plus faire attention, je continue de zapper jusqu’à tomber sur une chaine musical. Je reste un temps dessus, et cherche mon portable dans mon jean. Nos potes nous ont envoyé des msg pour savoir si tout aller bien et si P, était bien rentré. Je ne tardis pas à leur répondre. Quand j’entendis, P, crie “Y’a quelqu’uuuuun” je monte les escaliers et le voit, allongé dans son vomis… même pas eu le temps de se tourner pour viser la bassin. Je le sort de là et l’emmène dans la salle de bain du haut. Assis dans la baignoire, je le douche, enfin c’est un grand mot je le rince je devrais dire. Il en avait besoin d’ailleurs. Sa cousine arrive, en tenue de nuit, tshirt long noir qui laisse deviner sa poitrine nue au dessous et son shorty. Elle se cache un peu derrière la porte de la salle de bain. Pour cacher ses belles jambes. Une fois finis, le rinçage, essuyage je le pose dans son lit avec une serviette autour de lui et en prenant une nouvelle couette pour bien le couvriri (non non jen’allais pas lui enlever son boxer faut pas déconner)j’ai bien pris soin de faire une photo pour nos amis resté en boite, oui, les dossiers c’est tjs plaisant d’en avoir :PEt je descend retrouver E, en bas sur le canapé. Elle me dit merci de l’avoir aider et surtout d’avoir pris soin de son cousin. Je me dirige vers la porte après avoir recupèrer mes affaires, quand, je ne güvenilir illegal bahis siteleri sais pas pourquoi, j’ai eu une envie soudaine de l’embrasser, chose que je fis après avoir refermer la porte du salon. Je m’empresser de la prendre dans mmes bras, la soulevée, elle mit ses jambes autour de moi et me rendit mon baiser de plus belle. Encore et encore pendant bien 5min. Je la pose sur le plan de travail de l’ilot de la cuisine adjacente du salon. Elle relache son étreinte, et me dit à l’oreille ” Tu en as pris du temps, il a fallu que je me met à demi nue pour que tu fasses attention à moi”. Elle me sourit, descendit de l’ilot et pris ma main, pour m’emmener dans la chbre dela soeur de P. Elle s’allonge alors sur le lit, remontant son tshirt, doucement et lentement, laissant nue sa peau, metissée. Il ne lui reste alors que son shorty. J’enleve ma chemise, et mon pantalon, je suis en boxer, entre ses cuisses et je me sens de plsu en plus à l’endroit au fur et a mesure que je m’apporche d’elle. Je me met alors à 4 pates au dessus d’elle, avancant tel un félin, en embrassant, lechant son corpsqui bouge sous ma lagnue et frissone. Arrivé, à son cou, je laisse un temps, un temps certains même au point de la marquer d’un petit suçon, (qu’elle cachera le lendemain par une petite écharpe) puis redescend, sur son ventre, son nombril, je prend le temps de jouer avec son percing avant de lui descend ce maudit shorty qui était son unique et dernière vetement… puis m’engouffre entre ses cuisses pour jouer avec son clitoris et sa feinte qui n’attendait que ma langue et mes doigts.Plusieurs minutes, ce plaisir se finit dans un râle de jouissance. Elle repousse ma tête après et je comtemple son corps tremblotant de plaisir.”Je savais que tu étais un beau parleur, mais tu sais vraiment bien te servir de ta langue comme” “Maintenant, à moi de te montrer comment je me sert de la mienne” . Elle me renverse sur le lit et retire mon boxer et commence à prendre mon membre dans la bouche, et à me sucer. C’était plutôt agréable mais moins bien qu’I plutot dans la soirée :pMais je ne gâche jamais le plaisir d’une belle jeune demoiselle lorsqu’elle à ma bite en bouche. Après quelques minutes, d’une bien bonne fellation elle se relève et se dirige vers son sac à main, elle s’arrête et se penche pour le recupèrer par terre, non pas en pliant les genoux mais en mettant bien en évideance son cul et sa chatte humide que j’ai eu plaisir à lecher un peu plus tot. Elle recupère un préservatif, l’ouvre du coin de la bouche et me dit “Gout Fraise, j’ai jamais essayer”, elle prend mon manche en main, et commence à derouler le préservatif sur ma bite, avant de finir le mouvement avec sa bouche… “Hummmm, le gout est bon, mais rien ne remplace le vrai contact et surtout le vrai gout de l’homme”. Elle continue son mouvement de fellation, puis se retourne, met ses fesses vers, moi et me chevauche en amazone inversée… Une vue magnifique s’offre à moi, une belle metisse sur mon chibre bandé, elle donne le rythme, tantot rapide et franc, parfois plus tendre et doux. Y’a pas à dire elle sait y faire. Après plusieurs position, et alors que j’allais jouir, elle se retire de sur moi, me retire la capote avec sa bouche, et en me regardant finis le travail…travail récompensé par une bonne grosse giclé de sperme en bouche, qui la surprend tellement qu’elle ne peut pas tout garder en bouche, et fait un mouvement de recul, qui lui garantis un second jet sur le visage et le coin du menton… elle avale et s’essuyer le visage et le reste de sperme que j’avais sur mon membre avec saa langue… avant de s’allonger sur moi, et de me dire à l’oreille “alors je suis doué” je ne pouvais que lui dire “oui, en effet, j’en veux encore”en lui mettant sa main droite sur mon sexe encore en errection Elle rigole, se releve et se dirige vers la salle de bain, et me dit “vient te doucher avant on verra après…” Douche, caline, et sexy. 10min sous l’eau avec elle me gratifiant encore d’une bonne pipe, et d’une facial… Jouissif encore. Il presque 3h. Quand je retourne à ma voiture, E, étant retourner dans sa chambre en me promettant de se revoir le lendemain, Elle avait peur que les parents de P, nous surprennent. Je regarde alors les msg, et après avoir vu les 10 msg laisser par nos amis, se moquant de la photos dossier, je vois un msg d’une ex, du début du lycée avec qui on avait tjs contact. “J’espere que tu es devant ta Télé, il y a notre emission”, on avait lhabitude à l’époque (et meme encore maintenant) de faire les commentaires de cette fameuse émission :pLa prenant aux mots, je me dirige chez elle, qui se trouve etre sur mon chemin de retour vers mon domicile. 10min, et j’étais devant chez elle lorsque je lui évris “JE suis la c’est quoi le code de ton portail” Elle habitait non loin de notre lycée, unee résidence un peu genre wisteria lane avec un portail électrique impressionnant et des caméras. Une résisdence plus que protégée. Je n’étais plusr evenu chez elle depuis bien longtemps, après notre séparation mais nuos avions toujours eu une bonne relation, elle était plus jeune que moi, faisait du tennis, de taille moyenn, cheveux chatain et des yeux verts. ” Quoi tu es sérieux, il est 3h, tu es vraiment devant chez moi?!!” “Oui, j’y suis, alors maintenant ouvre.” “Mes parents sont là, n’entre pas, mais j’arrive dans 2min”Je me gare, un peu plus loin, en contre bas de la route. Et attend son arrivée. “Non en faite rentre, mes parents dorment, le code XXXX”. Un petit sourire en coin, je sors de la voiture et me dirige vers le portail, un gros spot lumineux brise la noirceur de la nuit. Je tape le code et l’immense portail s’ouvrir. Je me dirige vers sa maison, et passe par le petit portail, qui était toujours ouvert, la porte fenetre de la chambre de M, étant ouverte, je m’introduis dans sa chambre, ce qui l’a fait sursauter. “Ah merde tu étais vraiment là, je pensais que c’était un blague”, elle était allongée sur son lit, en short et débardeur. Elle me propose de s’asseoir sur son lit, elle a un lit une place, du coup je me retrouve coller à elle sur ses draps. Sa t^te sur mon épaule, sa jambe sur la mienne, elle me raconte un peu sa vie güvenilir bahis şirketleri et surtout ce qu’il s’est passé dans l’emission, j’ai mon bras autour d’elle, la main posée sur sa cuisse, elle joue dans mes cheveux d’une main et avec les bout de ma chemise de l’autre. Cette position laisse entre voir sa poitrine nue sous son débardeur. cela fait presque 20 min que nous sommes là, dans les bras l’un de l’autre comme on aurait pu le faire lorsque l’on était ensemble. On discute de chose et d’autre, elle me demande si je suis en couple, je lui reponds que non, elle sourit et me dit qu’elle non plus, meme si elle voit des gars, elle est tjs un coeur à prendre. Elle m’embrasse, et s’excuse. Je lui rends son baiser et lui dit qu’il ne faut pas. Avant de l’embrasser une nouvelle fois, je sens sa main sur ma peau, elle avait déboutonner ma chemise, ma main sur sa cuisse s’enhardit, en parcourant l’elastiquec de son string que je devine. je continue en remontant mon autre main, sur son menton, puis caresse son corps, avant de la mettre sur le dos, je me redresse et enelve ma chemise. Je lui enleve son debardeur, cm par cm en embrassant chaque partie de son corps qui frisson sous mes baisers. Enfin elle est à demie nue, seule reste son short et son string. J’ai les mains baladeuses. Pas de refus de ca part, j’en profite pour descendre dans son entre jambes, pour decouvrir une toison rasé et douce. Je descend alors ce rempart à son intimité qu’est son short, avant d’écarter sa culotte sur le coté et de glisser mes doigts en elle. Je me souviens que lors de nos jeux coquins de l’époque elle adorait que je la masturbe, elle a qui j’ai fais decouvrir les plaisir de la chair sans pour autant consommer notre relation. Je continuais donc ainsi, une main sur son bas ventre, l’autre en elle, effectuant des vas et vient simulant ce qui pourrait être un coite.Elle se mordait les levres, se tortillait dans tout les sens, et me dis doucement “Tu sais toujous y faire…Attend je te montre ce que je sais faire maintenant” Elle retira mes doigts de sa feinte, les suça. Puis m’ordonna de m’allonger sur son lit, deboutonnant mon jean, et enlevant mon boxer, elle laisser mon sex apparaitre. Elle ne l’avait jms vu, juste toucher quelques fois, ou sentir durcir près d’elle lors de nos moment calin/coquin timide du passée. Et je ne l’avais donc jamais vu dans cette position de dominatrice, de femmes sur de son fait et de ce qu’elle fait. Elle prit mon membre dans la main, lui fit un petit bisou, et dit “Salut toi, ca fait longtemps hein, j’ai qqn à te présenter”, elle descendit son visage sur mon gland, sortit la langue et commença à me sucer. Autant vous dire, que c’était pas la meilleure pipe de ma vie, mais, c’était existant de vivre avec elle ce moment que me faisait tant envie lors de notre relation. Elle s’appliquait à y mettait du rythme et de l’envie, me demandant si ca me plaisait lorsque d’elle reprenait son souffle. Après pas mal de minute, ou elle alternait entre mon bas ventre, ma bite, mes couilles, et mes doigts, elle remontait sur moi, et je sentais le toucher de mon sexe contre le sien. Une première. Une intense vague de chaleur me prit, un sentiment de plaisir avant même la jouissance.”Ouvre la table de chevet, et prend ce que tu vas y trouver” Il y avait des mouchoirs, un chargeur, des photos, et son journal intime. En lui montrant son journal intime du doigt, je sentais ses levres humides de plus en plus proche de mon membre… Elle fit oui de la tete. Je le lui donnais donc son journal, avec le stylo qui l’accompagne. “Cher journal, aujourd’hui j’ai perdu ma virginité, et je suis plus que ravis, pq celui à qu’offre, je sais qu’il sera en faire bon usage, comme il l’a tjs fait avec moi par le passé.” Voilà les mots qu’elle prononça en écrivant dans son journal. Le refermant, elle s’empala sur mon gland, doucement, lentement, jusqu’à l’avaler completement de son vagin qui n’était jusque là encore vierge. Elle fit une petit grimace “Ca va tu es sure? ” “Oui oui, je ne suis très bien là ou je suis” “Tu en es sûre” ellet mit son doigt sur ma bouche pour me dire d’arreter de faire du bruit, puis commença des va et vient sur ma bite, en elle. Elle n’était plus vierge, elle m’avait dit il y a longtemps que je serai son premier partenaire, pq j’étais son premier vrai amour, je ne le croiyait pas sur le moment mais c’était vraie. Elle n’étais pas aussi doué que I ou E mais normal, c’était une débutante. Après qq mouvement en amazone je lui propose que je mene la danse. Elle accepta. Je lui fis alors l’amour que je n’avais pas fait avant, délicatement, en m’attardant vraiment à savoir ce qu’elle ressentait et surtout pour son plaisir. J’avais dejà pris mon pied auj et je voulais absolument le lui en procurer le plus possible. J’ai donc réussi à lui provoquer 2 orgasmes qu’elle s’empressait de cachher sous son oreiller pour ne pas reveiller ses parents et de nous interrompre. Au moment de jouir, je lui ai demandé si je devais me retirer, elle me dit “déjà, mais j’en veux encore… J’étais bête de refuser pendant tout ce temps””Désolé mais si tu es patiente ou pourra reprendre dans après…””Humm d’accord”Je me retire d’elle. Un mouchoir à la main je jute devant elle, en la regardant dans les yeux, dans ce mouchoir, j’aurai aimé que se soit ca langue, mais je n’ai pas osé le lui demander. Elle sourit gênée par ce qu’elle vient de voir…Sa main, revient vers mon gland, le masturbe encore, et essuie ce qui reste de sperme avant de mettre son doigt à sa bouche “hummm c’est plutôt sucrée, pourquoi les filles en rafollent?” me demande t elle, “C’est peut être pq les gars aiment finir dans leur bouche qu’elles aiment ça” On s’allonge denouveau l’un à coté de l’autre. Nue cette fois ci. Ma main sur son entre cuisse, la sienne sur la mienne. Et on s’endors enlacer. Il est 5h30. Des bruits de pas à l’étage reveiller, je devais dejà être chez moi et son père se réveille. Elle me dit d’un voie encore endormis “t’inquiète pas il part dans 30min, et ne rentre jamais dans ma chambre” tu pourras partir après. 6h00, elle s’est rendormit. Je lui gratifie d’un baiser sur les levres, me rhabille et m’eclipse par là ou j’étais rentrer. Direction la voiture et le retour chez moi. I, E m’avaient envoyé des sms dans la soirée. Auxquelles j’ai pris la peine de repondre avant de rentrer chez moi. Ainsi que d’envoyer un msg à M, pour la remercie de la nuit et de ce cadeau qu’elle m’a fait. Voilà comment en 24h j’ai eu 3 filles différentes, dans la même journée.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yer işareti koy Kalıcı Bağlantı.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.