-1

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Rencontre mystérieuseJe reçois souvent, des commentaires élogieux de mes récits.. Ce jour-là, à la table d’un bistrot de bord de plage, un jeune homme m’aborde en me demandant :« C’est bien toi Michèle la salope qui écrit sur Xhamster ? Je suis surprise et interloquée, cette activité étant connue que de moi. Le temps de regarder autour de moi si personne n’avait entendu que le jeune homme avait disparu laissant sur la table une mystérieuse enveloppe. Curieuse, j’ouvre ce courrier et découvre des photos d’une femme dans des positions loin d’être équivoque. Un mot qui accompagne les photos suggestives.« Si vous aimez le corps de ma femme, voici mon e.mail. »Toute la journée, j’ai beaucoup pensé à ce mot et au corps de cette délicieuse inconnue. Je suis tiraillé entre l’envie furieuse de contacter cette personne et la peur d’un piège tendu par cet homme. Comment pouvait-il savoir qui j’étais ?Ce soir-là, alors que mon homme est couché, Je prends le risque de contacter cette personne dans un simple message.« Qui êtes-vous ? Et comment savez-vous qui je suis ? »Quelques minutes plus tard, alors que j’allais me coucher, je reçois un mail.« Si tu veux en savoir plus. Demain un paquet t’attendra dans ton café préféré de la côte. D’autres plaisirs suivront Bonne nuit, belle salope ! »Négligemment je regarde les photos érotiques de l’enveloppe et me demande ce que je dois faire. Ce type est bien mystérieux. Où est l’embrouille ? Je ne vois pas vraiment où il veut en venir ?Je remarque à ce moment que le mail comporte une pièce jointe. Je l’ouvre pour découvrir sur un fond sonore de succion et de gémissement de plaisir, un diaporama avec cette fille entrain de sucer ou de se faire prendre dans diverses positions. En regardant cette exhibition, je me caresse doucement et mouille abondamment. J’arrive même à en jouir.Le lendemain, surexcité, curieuse de connaître la suite à mes risques et périls, je vais prendre un café dans le fameux bar. Le serveur me sert et me demande :« Vous êtes Michèle ? »Je le regarde un peu gênée et lui réponds par l’affirmative.Le garçon va chercher derrière le comptoir un paquet et me le remet en me disant :« On a déposé ça pour vous hier soir ! »Je reste dubitative et regarde un long moment ce paquet sans oser l’ouvrir. J’essaye d’imaginer ce que le carton peut bien contenir. N’y tenant plus, je le déballe discrètement de peur de son contenu. En fait j’y trouve une clef de cadenas avec une lettre.« Ce soir, viens avec ton mari. Je serai là avec la femme des photos. »Décidément, le mystère s’épaississait et je ne comprends plus rien et où veut-il me mener en demandant à mon mari d’être présent ?Sans lui donner de détail, je demande à Alain s’il veut m’accompagner le soir pour un dîner en bord de mer. Il accepte avec plaisir et le soir nous voilà face à la mer admirant en amoureux un magnifique couché de soleil.Je regarde à droite et à gauche espérant désespérément d’apercevoir ce couple licencieux.Brusquement, un serveur apporte un gâteaux et l’enflamme en souhaitant un joyeux anniversaire à une jolie femme accompagnée et qui ressemble comme deux goutte d’eau à la fille des photos. J’ai à ce moment une boule au ventre en me disant se sont eux. Que va-t-il ce passer maintenant qu’il sait que je les ai repéré ? Je décide d’aller aux toilettes pour me refaire une beauté et en profite pour passer devant cette table. Le couple me fixe avec une certaine intensité dans le regard. Je suis excitée. Dans les toilettes, je me regarde dans le miroir et m’aperçois que j’ai le rouge aux joues. Quand je retourne à notre table, quelle n’est pas ma surprise de voir cette fille discuter avec mon mari. Elle est divine avec sa robe longue, décolletée, fendue haut sur le côté, laissant apparaître ses longues jambes et des seins qui demander une bouche amoureuse. Cette fille est un fantasme ambulant pendik escort et ne laisse pas indifférent mon mari.Je demande à Alain :« Tu me présentes ? »« C’est Séverine ! La secrétaire du patron de la boite. Elle est venue fêter son anniversaire avec son ami. »Je suis un peu déstabilisée quand j’entends Alain lui proposer de terminer la soirée à notre table avec son ami.Je me triture l’esprit ne comprenant toujours pas la démarche du couple et où il veut nous entraîner. Je suis agacée de ne pas maîtriser les choses. Et cette clef de cadenas ? Ca veut dire quoi ? Je pense à ces photos et ces mots prometteurs de plaisir. Nerveusement, je joue avec le porte clef du cadenas en ressassant toutes ces images. Je remarque que Séverine se tortille sporadiquement en me jetant des regards coquins. Je comprends tout à coup qu’elle se trémousse à chaque foi que j’appuie sur le porte clef. « Mon dieu ! Mais elle a un truc en elle qui marche avec la télécommande du porte clef? Et cette clef de cadenas à quoi sert-elle ?» Me dis-je.Pendant mes réflexions et mes questionnements, son ami nous a rejoint et me regarde avec insistance en me demandant :« Vous allez-bien Michèle ? »Troublée et commençant à deviner leurs jeux, je bredouille un semblant de oui en restant appuyée sur le porte clef.Aussitôt Séverine se cambre sensuellement et restant dans cette position en s’éclaffant. Alain est ravie de voir Séverine dans cette état curieux sans comprendre pourquoi. Je regarde son ami qui me fait un clin d’œil de connivence.Je me sentais devenir très chaude. Maintenant je n’arrête pas de jouer avec cet télécommande et m’amuse de voir cette fille sous mon contrôle. Ses joues se sont empourprées et elle a bien du mal à se concentrer sur la conversation avec mon mari.. Alain la dévisage, ne comprenant pas son comportement et les expressions étranges de mon visage. Je devine qu’elle est au bord de l’orgasme et je lui laisse un peu de répit. Je regarde intensément son ami d’un air interrogateur pensant qui va me donner une réponse à tout ces mystères. Au dessert, ayant repris les jeux, Séverine n’y tient plus et file au toilette en prétextant devoir se refaire une beauté..Je lui dis :« Je t’accompagne ma chérie. »Nous entrons toutes les deux dans les toilettes dames. Nous sommes seules. Aussitôt Séverine me saute dessus et m’embrasse à pleine bouche. Nous entrons dans une cabine et nous nous arrachons presque nos vêtement. Nos mains parcourent nos corps frénétiquement. Quand je rentre mes doigts dans sa chatte dégoulinante de cyprine, je prends conscience des raisons de son comportement. Elle a une sorte d’œuf vibrant dans le vagin. Je lui retire. Elle pousse un soupire de plaisir et nous reprenons furieusement nos ébats dans l’étroite cabine. Nous gémissons de concert sans réfléchir aux lieux où nous sommes et sans nous soucier si quelqu’un peu nous entendre. Nous jouissons ensemble dans un orgasme libérateur. Une foi remise de mes émotions, en me rahabillant, je lui demande :« C’est quoi ce cirque ? Où voulez-vous en venir avec ton ami ? »Elle me sourit sensuellement et sans me répondre, rejoint notre table. Les jambrs en coton, je la suis. Mon mari me dit :« Vous avez été bien longue toutes les deux ! »Son ami me fixe en souriant sachant très bien ce qui a du ce passer. D’un coup, je m’aperçois que je sers dans ma main l’œuf vibrant. Je rougie violemment. Me rassois précipitamment et le fourre dans mon sac.La fin de la soirée s’annonce et je n’ai toujours pas de réponse à mes questions. Alain se lève et me dit :« Il est tard ma chérie et je dois partir pour Paris. Je vais te déposer à la maison. »Le copain de Séverine aussitôt propose :« Non ! Je vais la déposer. C’est sur notre route. »« Vous êtes certain ? Ca ne vous dérange pas ? Vous auriez peut-être préféré resté seuls ? »« Non non Pas de soucis ! Ca nous fera kartal escort plaisir ! » Reprend Séverine.Sur le parking, j’embrasse fougueusement Alain et lui dit :« A demain mon amour » Il s’engouffre dans la voiture et s’éloigne me laissant avec le couple énigmatique. Thomas, le copain de Séverine m’ouvre la porte de sa voiture et me fait monter à l’arrière avec sa copine. Il démarre, mais ne se dirige pas vers ma maison. Au moment où je lui demande où il m’emmène, Séverine m’embrasse à pleine bouche et glisse sa main sous ma robe pour fouiller ma chatte trop accueillante sans se soucier de mec qui mate dans le rétroviseur. Je me laisse aller à cette caresse en écartant plus mes cuisses.Thomas nous lance :« Vous êtes belles toutes les deux. »Quelques kilomètres plus loin, il prend un chemin gravillonné qui nous amène devant une belle propriété. Thomas se gare, nous fait descendre et me propose :« Tu vas bien prendre une coupe de champagne avant de rentrer chez toi ? »Une foi de plus, je suis déstabilisée. J’ai les jambes en coton et de la cyprine suinte de ma chatte suite aux attouchement de la belle Séverine. Je dois être cramoisie quand je lui réponds sans poser de question :« Heu oui avec plaisir ! »Dans le salon, il sert le champagne et je me retrouve assise entre eux deux. On discute en dégustant le champagne. J’ai des fourmis dans le bas ventre et j’ai chaud. Il ressert du champagne. Je commence à être grise, mais je me sens agréablement heureuse d’être en leurs compagnies. En même temps, Séverine et Thomas posent leurs mains sur mes cuisses. Je les laisse faire et écarte même sensiblement le compas de mes jambes. Leurs mains remontent vers ma grotte en feu qui coule comme la lave d’un volcan. Thomas en enfonçant deux doigts dans ma chatte brûlante m’embrasse . Je réponds avec une gourmandise non feinte à se doux baisé et nos langues entrent dans un balais divin, mélangeant nos salives. Séverine pendant ce temps, s’est mise nue et fourre sa tête sous ma robe pour me bouffer le minou. Quand ses lèvres et sa langue se posent sur mon petit bouton, Je me cabre et pousse un petit cri. Thomas en profite pour déboutonner ma petite robe et fait glisser les bretelles sur mes épaules pour découvrir ma poitrine. Alors que sa copine continue de me bouffer la chatte, il caresse et suce mes mamelons. Puis il se redresse et se mettant nu à son tour, il me propose sa vaillante bite devant ma bouche. Folle de plaisir, je le décalotte et lèche sa queue et ses couilles avant de le prendre dans ma bouche. Je le suce avec gourmandise. Séverine me fait monter au plafond avec sa langue fureteuse. Thoma me dit alors :« Alain m’avait bien dit que tu suçais comme une reine ! Se n’est pas une légende ! » Prise dans mon excitation, je ne réagis pas à son commentaire. En fait c’était un coup monté avec mon mari.Après ces préliminaires, il me dit :« Je vais te prendre en levrette pendant que tu fais du bien à Séverine »De bonne grâce, je me met à quatre pattes et me cambre pour recevoir son engin dans ma grotte brûlante. Séverine me présente quand à elle son minous que je gratifie aussitôt de petits coups de langue. Thomas d’un coup de rein fougueux me pénètre de sa belle queue et commence à me pilonner de plus en plus fort me poussant sur la chatte gluante de sa copine qui pousse de petits cris à chaque foi que je suis sur son clito. Son copain est endurant et je hurle mon orgasme avant qu’il ne jouisse. Il sort alors de mon vagin et nous présente sa queue devant nos visage pour nous asperger de son sperme chaud et abondant.Pendant qu’il ressert du champagne, Séverine et moi nous nous léchons le visage pour récupérer cette douce semence.« Wahooo ! Quels tempérament vous avez les filles ! Vous méritez bien une coupe ! »Nous dit-il en tendant nos verres.« Regardez, j’en bande encore ! »Je souris et lui demande :« C’est kurtköy escort pas l’envie que j’ai de te sucer mais je me pose encore la question ? Pourquoi tout ces mystères et à quoi sert cette clef de cadenas ? »Il éclatent de rire tout les deux et Séverine me dit :« Tu es bien curieuse. Et bien va ouvrir cette porte avec la clef et tu aura la réponse à ta question. »Je me lève et me dirige vers cette curiosité. Fébrile, je tourne la clef dans la serrure du cadenas et ouvre cette porte. Je reste coite en découvrant les différents ustensiles accrochés sur une sorte de tenture rouge en velours. Après un longs silence, Thomas me dit :« Alain m’a dit aussi que tu étais une adepte du SM. Choisis l’instrument que Séverine va utiliser sur toi ! » Je suis comme une statue de pierre devant ce placard rempli de martinet, de fouets, de menottes de cordes et pléthores d’accessoires BDSM. A un moment, je me dis :« Le salopard d’Alain, Il ma pris au piége et livré à ses deux amis ! Moi qui croyais mener la barque, en faite, je suis la victime. »Je sursaute quand Séverine lance :« Alors Michèle tu te décide ? Où peut-être veux-tu que se soit moi qui décide pour toi ? »Elle n’attend pas ma réponse et se saisit d’une sorte de petit fouet en disant :« Il va être parfait pour toi ! Tourne-toi vers Thomas et mets tes main sur la tête qu’il se délecte du spectacle. »Comme une automate, j’obéis et regarde Thomas qui affiche un large sourire en se masturbant doucement..Séverine tourne un instant autour de moi, jaugeant ma silhouette et d’un coup, la brûlante du cuir s’abat sur mes fesses me faisant pousser un petit cris. A intervalles irréguliers les coups tombes avec une force inégale. Mes fesses, mes cuisses, mon mont d’amour, mon ventre, mes seins tout y passe. La douleur et l’exhibition me transcende et de la cyprine coule sur mes cuisses. A un moment Séverine me fait tourner sur moi-même pour faire admirer le résultat à son chéri. Thomas s’approche et sans un mot caresse délicatement les petites boursouflures laissées par le fouet. J’en émet un feulement de plaisir. Il dit à Séverine :« Joli travail ma chérie. Tu vois Michèle adore ça semble-t-il. Met ton gode ceinture et va t’asseoir dans le canapé. Je veux la voir s’empaler le cul sur toi mon ange ! »Pendant que Séverine s’équipe, il me fouille la chatte dans un clapotis évocateur qui me fait monter dans les tours. Puis il me dirige vers le canapé et me prenant par les épaule il me dit :« Vas-y Michèle empale-toi sur le gode de Séverine ! »Docile et excitée comme jamais, je m’enfonce doucement sur le pieux de silicone en criant de plaisir. Satisfait, Thomas me fourre sa verge dans la bouche t je le suce comme une hystérique en me faisant malaxer les seins par Séverine. Je suis à deux doigts de l’orgasme quand il se retire de ma bouche et vient me prendre en remplissant mon vagin détrempé. Cette foi, s’en est trop et j’explose dans un orgasme destructeur qui le fait jouir à son tour. Je m’écroule comme un pantin désarticulé. Thomas se retire ainsi que Séverine qui dans la foulée nettoie la verge ramollissante de son homme. Après avoir récupéré avec une bonne douche. Thomas et Séverine me dépose enfin chez moi en me remerciant de cette merveilleuse soirée. A ma grande surpris, mon mari m’attend devant un film X dans le salon. Il doit être dans les cinq heures du matin. Il me demande d’un air innocent :« Alors ? C c’est bien passé ta soirée ? »« Salop ! C’est toi qui avait tout monté ? »Il me sourit et je craque quand il me dit :« Raconte moi mon ange. Tu vois j’en bande à l’avance ! »Je lui raconte avec moult détail ma fumeuse soirée en lui disant que j’y avais pris énormément de plaisir et que Séverine était délicieuse. Provocatrice, je lui lance :« J’aimerais bien te voir la sauter devant moi , pendant que je sucerais la divine queue de ton copain ! »Là Alain a voulu me sauter mais trop fatiguée pour ça, je lui ai juste accorde une pipe et nus somme partis nous coucher. Le lendemain au réveil, il m’a fait l’amour comme un jeune étalon fougeux et nous avons joui ensemble.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yer işareti koy Kalıcı Bağlantı.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.